Une télé qui bouge.

Quasiment chaque foyer vietnamien, jusqu’au plus pauvre affiche fièrement sa télévision au centre de la pièce principale.

Quasiment chaque foyer vietnamien, jusqu’au plus pauvre affiche fièrement sa télévision au centre de la pièce principale.

Comme en France, on considère qu’elle est très puissante car très regardée (d’où la main-mise de l’état sur les chaînes vietnamiennes) bien que de récent scandales aient d’abord été dénoncés par a presse écrite. Quant à la liberté de la presse, Huyen Dao, ex-présentatrice du JT en français nous dit que cette question est très relative. « Vu de l’extérieur, on pense qu’il n’y a pas de liberté de la presse car toutes les chaînes sont publiques. Mais ici, les journalistes qui veulent faire leur travail correctement, c’est à dire diffuser des vraies informations, ont les moyens de le faire. »

D’autre part, le journalisme télévisuel évolue : une émission de 45 min récemment créé par VTV1 permet un dialogue téléphonique en direct entre les auditeurs et des responsables politiques invités sur le plateau, sur des thèmes allant de la politique à la culture en passant par l’économie… « Ce n’est pas la censure qui est grave mais l’autocensure !»