OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Une marionnette bien vêtue !

Dans le cadre du festival « Viens voir les comédiens », du 6 au 31 mai au Réservoir, à St Marcel, la pièce de théâtre « Les habits neufs du roi » était proposée ce mardi 13 mai, à 18 h 30.  Spectacle présenté dans le cadre du parcours personnalisé de Clotilde Cros,  avec l’aide du conservatoire. 36 personnes étaient présentes.

Clotilde Cros, marionnettiste de formation, a sollicité l’aide de OLYMPUS DIGITAL CAMERAVirginie Lucke, élève en 3e cycle au conservatoire pour la mise en scène de son spectacle. Virginie, au conservatoire depuis 6 ans, a été choisie par son professeur de théâtre Jean – Jacques Parquier, pour mettre en scène le spectacle. Elle explique : « Clotilde Cros s’est formée aux marionnettes… elle avait ce conte d’Andersen dans la tête et voulait utiliser ses marionnettes. L’idée du spectacle part de ça. Moi, comme j’aime beaucoup la mise en scène, Jean-Jacques m’a proposé de l’aider ».

OLYMPUS DIGITAL CAMERAD’après un conte d’Andersen, le spectacle “Les habits neufs du roi” a séduit autant d’enfants que d’adultes. Clotilde anime et fait vivre 3 personnages : le roi (marionnette), la servante du roi et le filou (personnage avec tête de cintre). Le roi attend ses nouveaux vêtements avec impatience. Un filou lui vend un habit qui aurait la propriété d’être invisible pour les sots et les ignorants.  Craignant de passer pour un sot, tout le monde s’extasie devant le costume du roi. Seul un enfant s’étonne de sa nudité. Le spectacle fait rire les enfants, par les blagues et la mise en scène. Les adultes, y verront une critique, celle du culte du paraître et de la soumission des individus face au pouvoir.

Une histoire rythmée par 1 comédienne, dans la peau de 3 personnages

À propos du travail en lui – même, Virginie déclare : “Au départ, on avait une marionnette à fils, mais c’était trop lent. On en a pris une à taille humaine et plus facile à manipuler pour donner plus de rythmes. Après on s’est rendu compte, qu’il manquait des bruitages, donc une autre élève Sophie Mère est venue les faire, en plus de Bruno Marchetti à la lumière. C’est un travail collectif avant tout. C’était mon deuxième projet a réalisé, il était passionnant. Le spectacle est à la fois pour les adultes et les enfants (de plus de 8 ans). Ils n’auront pas la même lecture, les parents verront l’histoire différemment. Au jour d’aujourd’hui, je suis contente de la réalisation finale du projet, même s’il reste à changer 2 ou 3 trucs”.

Clotilde, venue avec l’envie de construire un projet

Clotilde nous confie son avis suite à la représentation : “C’est ma première rencontre avec le public, c’est différent. C’est très satisfaisant, c’est le fruit d’une année de travail. Virginie et l’équipe m’ont bien aidé pour construire le spectacle. Moi, je sais manipuler les marionnettes, mais je n’aurai jamais pu construire un spectacle seule.».

Clotilde a pour projet de faire tourner ce spectacle dans les écoles et transmettre aux élèves un travail pédagogique sur les marionnettes.

Pierre, spectateur confie : ‘C’est notre voisine, on l’a connaît bien. Le

Marie, à droite, accompagnée de sa maman et son amie Meredith
Marie, à droite, accompagnée de sa maman et son amie Meredith

plus surprenant est sa métamorphose. Le personnage est pas mal, le spectacle est original, c’est un genre inhabituel. C’est le début, il faut le rôder maintenant’.

Bernard, spectateur ajoute : ‘L’histoire est assez mystérieuse et étrange. L’ensemble des comédiens et décors nous ont transporté’.

Marie, spectatrice, 7 ans, est venue accompagnée de sa maman, et son amie Meredith. Toutes les trois sont enchantées du spectacle. Marie avoue : ‘C’était trop rigolo, trop bien !».

Quant à l’avis du professeur… il est positif !  ‘Elle était plus tranquille, moins tendue qu’aux répétitions, je suis content du résultat !’ dit-il.

Le spectacle sera évalué le 17 mai au théâtre Grain de Sel à Chalon-sur-Saône devant les élèves de l’école de l’Est.