Une 1ère : La Caserne Carnot ouvre ses portes !

P1280864 (Copier)Durant les journées européennes du patrimoine, les 14 et 15 septembre, la Caserne Carnot, 73 avenue de Paris, à Chalon-sur-Saône, ouvre exceptionnellement ses portes. Le samedi de 9 h à 20 h et le dimanche de 9 h à 17 h, visite libre de la caserne ! Une visite commentée de la salle du souvenir est également organisée. Mis en place par le directeur de la Base Pétrolière Inter-Armées (la BPIA), le Colonel Jean-Nicolas Noviant, l’événement attend plus de 5000 personnes !

Cette année, exceptionnellement, la caserne ouvre ses portes : différents stands et animations sont mis en place (Mur d’escalade, parcours enfants, structures gonflables, stand P1280791 (Copier)recrutement, stand histoire BPIA, stand armement, stand véhicules anciens, visite du bâtiment 02, parcours air-soft, démonstrations dynamiques : ravitaillements des véhicules en carburant en zone de conflits, présentation des véhicules : le KERAX 430 DCI, le KERAX BMH…).

Le conducteur Pernet explique le rôle de la caserne : « Ici, c’est la maison mère des essences (SEA : le service des essences des armées), l’unique endroit en France où les jeunes sont formés et après ils sont répartis dans des dépôts essences dans d’autres lieux ». Il ajoute « Le but de la démonstration dynamique de ravitaillement est de présenter nos gros véhicules en zone de conflit avec des tires de balles à blanc et l’explication de la technique de dégagement des soldats blessés ». Amélie, visiteuse, déclare : « Très bonne présentation, dommage qu’il y avait trop de monde, on n’a eu du mal à tout voir ». Jérémy, visiteur, ajoute : « C’est sympa, ça montre comment ils font. Les soldats expliquent bien comment ça sert et comment ils l’utilisent, ce n’est pas souvent à Chalon ! ».

Des démonstrations dynamiques, des stands, des parcours d’obstacles…

P1280821 (Copier)Des parcours d’obstacles sont mis en place pour les jeunes, qui sont plongés directement dans l’univers militaire avec des consignes précises « C’est pour les enfants, pour qu’ils s’amusent. Ça reprend les parcours d’obstacles militaires. Le fait de leur crier dessus c’est pour mettre la pression, qu’ils soient dans l’ambiance. On les maquille s’ils veulent et on leur donne un diplôme » explique le lieutenant Lauwers qui a mis en place le parcours.

Mr Yvon, ancien militaire, chef d’atelier à la caserne (gestion et réparation du matériel) est fier de l’ouverture des portes et déclare : « Pour nous c’est formidable, ça permet à des anciens qui ont fait leur service ici de revenir et de sensibiliser les gens et les jeunes. On a beaucoup de jeunes de 14, 15 ans qui veulent s’engager. Beaucoup viennent en stage. L’ouverture de la caserne nous permet de nous rapprocher de la population chalonnaise ». Le service du recrutement confirme la motivation des jeunes « Les jeunes sont très intéressés, on les conseille de passer leur Bac avant de s’engager. Ce qui les attire ici, c’est avant tout les transports et le ravitaillement ». 100 stagiaires par jour (en moyenne sur l’année) sont à la caserne Carnot.

Corentin, 19 ans est venu pour visiter les lieux mais également dans le but de se renseigner sur les métiers de l’armée, pour éventuellement s’engager : « J’ai choisi de venir ici, car j’aime bien l’univers militaire. Je veux me renseigner sur ma future carrière. J’aimerais avoir une vision des métiers militaires».

Visites commentées de la salle des souvenirs toutes les heures 

La capitaine Szych, diplômé d’une licence d’histoire, commente la visite de la salle des souvenirs aux nombreux visiteurs présents « Un film de 13 minutes est diffusé, ensuite j’explique les P1280846 (Copier)différentes guerres auxquelles ont participé le service des essences et dans quelles conditions. Depuis l’année dernière, on ouvre la salle pour les journées du patrimoine sinon on peut l’ouvrir dans l’année sur demande. La plupart des gens qui viennent sont intéressés, il y a beaucoup d’anciens, mais en général le public est varié ».

L’attraction phare de la journée du samedi, où les visiteurs n’hésitaient pas à attendre une heure pour avoir leur tour, est l’initiation aux armes et le parcours air-soft ! Les militaires ont eu beaucoup de mal à faire passer tout le monde dû aux nombreuses demandes « C’est une association de la caserne ! Dans la BPIA, il y a un club sportif et artistique, on a eu l’idée de lancer l’air-soft, on a du mal à avoir les militaires, car ils partent souvent en mission… mais on organise 4 ou 5 simulations militaires par an et on a pas mal de succès, environ 200 personnes à chaque fois. On a reconstitué la guerre, mais on ne l’a fait pas. Le but est de s’amuser avant tout. Il y a des scénarios, un peu comme un film » explique Adrien, maréchal des logis.

Les visiteurs sont ravis d’être venus. Florient, 19 ans déclare : « Ils expliquent bien leur matériel. C’est agréable, les militaires sont accueillants et gentils, ils renseignent très bien ».

Inauguration du bâtiment 02, en travaux depuis 2010

P1280842 (Copier)L’ouverture de la Caserne a permis de célébrer l’ouverture du bâtiment 02 où dort une partie des militaires ! « Les travaux ont commencé en 2010 et se sont finis il y a à peine 2 semaines, ils ont coûté 12 millions d’euros » déclare J.Hobeniche, conducteur. Il était donc possible de visiter le bâtiment rénové qui logera 200 militaires sur les 650 (la moitié est en mission dont 200 militaires au Mali, le reste loge déjà à Chalon). Samedi, à 19 h 30, une cérémonie d’inauguration dans la Cour Duchet et un défilé étaient organisés pour l’occasion, suivi d’un cocktail avec les officiers dans le jardin japonais.

Le colonel Noviant, est heureux d’avoir ouvert les portes de la caserne, il confie : « C’est la 1ere fois depuis très longtemps et c’est une réussite ! L’intérêt est de faire découvrir le patrimoine français, la BPIA et notre savoir-faire aux Chalonnais. On m’avait beaucoup fait de réflexion disant qu’on ne savait pas ce qu’il se passait derrière les murs de la caserne, c’est pour cette raison que j’ai eu l’idée d’ouvrir les portes au public. Vu l’affluence, on est à 2000 personnes, ce samedi à 16, c’est plus qu’une réussite. On a tablé sur 5000 pour les 2 jours, je pense qu’on dépassera largement ! ».