Un job d’été, plaisant et divertissant, celui d’animateur !

Centre de loisirs Lundi 8 juillet, ouverture de nombreux centres de loisirs, centres de vacances et club enfants dans les structures touristiques. Les directeurs ont tout préparé et choisi leurs animateurs avec soin. L’équipe des animateurs est au complet, la tête remplie d’activités à dévoiler et prête à recevoir les enfants… Et voilà les parents qui arrivent, contents de voir leurs petits, heureux de découvrir ou retrouver leurs animateurs préférés…

L’animateur participe à l’éducation de l’enfant, que ce soit sur des temps ludiques ou de la vie quotidienne (repas, hygiène, politesse). Il travaille hors temps scolaires ou pendant les vacances scolaires. Un job d’été sympa, avec pour première motivation le contact avec les enfants et adolescents. Une expérience riche professionnellement et humainement.P1260703 (Copier)

Comment ?

Le BAFA se déroule en 3 étapes : un stage théorique d’une semaine (qui coûte entre 400 et 550 euros), un stage pratique de 14 jours (rémunéré, qui peut amortir voire rembourser les frais des stages de formation), puis une semaine d’approfondissement (qui coûte entre 350 et 450 euros).

La CAF, et le conseil général peuvent dans certains cas, en rembourser une partie. Se renseigner au préalable.

Se renseigner également sur les différents organismes formateurs. Les plus connus : les CEMEA, les Francas, l’Ifac, Léo Lagrange, les Éclaireurs, etc.

Pour plus d’informations sur les organismes, consulter : http://www.bafa-bafd.jeunes.gouv.fr/coms/listeOfn.aspx

Autres diplômes d’animations, évolution professionnelle

Pour devenir animateur volontaire (pendant les vacances scolaires) on peut passer le BAFA (le brevet d’aptitude aux fonctions d’animateur) ou le BAFD (le brevet d’aptitude aux fonctions de directeur).

Pour devenir animateur professionnel, on peut passer le BAPAAT (Brevet d’Aptitude Professionnelle d’Assistant Animateur Technicien, pour animer), le BPJEPS (Brevet Professionnel de la Jeunesse, de l’Éducation Populaire et du Sport, dans le but d’encadrer une équipe / diplôme remplaçant le BEATEP, brevet d’État d’animateur technicien de l’éducation populaire et de la jeunesse) ou le DEFA (Diplôme d’état aux fonctions d’animations, pour encadrer une structure, diriger une équipe permanente / diplôme remplaçant le DEJEPS, Diplôme d’État de la Jeunesse, de l’Éducation Populaire et du Sport). Ces diplômes sont supérieurs à ceux des animateurs volontaires et permettent d’être embauché toute l’année, d’être mieux payé, de pouvoir mettre en place des projets…et d’être reconnu professionnellement.

1er jour d’ouverture du centre de loisirs, de la communauté de communes des portes de la Bresse, à  St Germain du Plain

P1260709 (Copier)102 enfants au total (regroupant les enfants de 4 à 12 ans et les adolescents de 12 à 15 ans) pour cette première semaine encadrés par 10 animateurs enfants et un animateur adolescent (un animateur encadre 8 enfants de moins de 6 ans ou 12 de plus de 6 ans)! Benoit Routhier, coordinateur enfance – jeunesse, parle d’un « record jamais atteint », heureux de voir la réussite de ce début de saison.

C’est parti pour 8 semaines de centres aérés, avec en moyenne 50 enfants par semaine, toutes axées sur un thème en particulier, avec une sortie le vendredi (Festival Idéklic, Le Parc des Combes, Chalon dans la rue au programme), une nuit campée le mercredi soir (pour une dizaine d’enfants) au camping « Le domaine de l’Épervière » à Gigny sur Saône et un camp d’une semaine pour les ados.

De 7 h 30 à 18 h, les animateurs doivent être « patients, à l’écoute des enfants et des parents, dynamiques, sérieux, rigoureux, et disponibles » évoque Patricia Dunand, directrice du centre de loisirs et Benoit Routhier. Ils ont en général entre 17 et 22 ans.

Louise, 21 ans, fidèle animatrice confie : « Ca fait plaisir d’avoir autant d’enfants, le centre marche bien, ça fait plaisir. Il y a beaucoup d’enfants des années d’avant et des nouveaux. Ils sont heureux de revenir, motivés, en plus on a le soleil ! ».

Quant à Justine et Emma, 9 ans elles déclarent spontanément « Les jeux sont trop cools et les anim aussi ! ».

Justine et Emma, 9 ans
Justine et Emma, 9 ans

De belles semaines (espérons-le ensoleillées) en perspective ! Des rires, des rencontres, des échanges, des chants, des jeux, des activités manuelles et sportives, des surprises, des cris, des pleures, la belle vie d’animateur !