147_Sugar Sammy @ L'Olympia_29 February 2012_photo Susan Moss

Un humour acidulé sous un parfum épicé

Plus de 100 000 billets vendus pour ce show, et une centaine de représentations dans une trentaine de pays. Sugar Sammy, humoriste québécois de 38 ans, cartonne avec son spectacle bilingue français-anglais, « You’re gonna rire » (“Vous allez rire”).

 Genèse de l’humoriste

“Qu’est ce qui est brun, qui sent les épices, qui est bon à croquer, et qui s’offre bien à Noël ?” La réponse est en bas de l’affiche: Sugar Sammy !

Samir Khullar, appelé Sugar Sammy, est un jeune québécois de 38 ans. Débutant sa carrière d’humoriste à l’international sur les scènes anglophones, il s’est produit dans plus de 30 pays, soit plus de 1000 représentations. Il est revenu en janvier à Montréal, sa terre natale.

Grâce à ses parents, il parle couramment le punjabi (langue parlée au nord-est de l’Inde) et l’hindi (langue la plus couramment utilisée en Inde). Ayant grandit au Québec, il parle aussi le français et l’anglais. Quatre langues enrichissant son travail, apportant une facette multiculturelle à ses représentations.

SS1

 

Les débuts du show bilingue

Le spectacle « You’re gonna rire » est, comme son titre l’indique, un spectacle bilingue franglais ( langue française et langue anglaise se mélangent). Dans une même phrase, l’humoriste passe de la langue de Molière à celle de Shakespeare, de manière naturelle.

Son projet a, pourtant, bien failli ne jamais voir le jour. Les producteurs et les défenseurs du français doutaient de l’originalité du jeune homme. Mais, dès son début en 2013, “You’re gonna rire” est devenu un véritable succès. En tournée actuellement à Montréal, le spectacle se joue à guichets fermés depuis plusieurs semaines.

sugar_sammy_bill1
L’affiche du spectacle de Sugar Sammy dans les couloirs de métro de Montréal.

 

Les « jokes » provocantes, marque de fabrique de Sugar Sammy

Le Québec est connu pour abriter différentes communautés : Latinos, italiens, asiatiques, haïtiens, français, autochtones… Ce patchwork d’identités est devenu une source d’inspiration pour le show man : il n’hésite pas à taquiner chacun sur sa façon de parler, de se comporter, quitte à forcer le trait, à la limite de la blague raciste… Mais il n’en est rien ! L’esprit est bon enfant, et Sugar Sammy fait preuve lui aussi d’auto-dérision quant à ses origines indiennes et à cette odeur d’épices dont il avoue être victime en permanence.

106_Sugar Sammy @ L'Olympia_29 February 2012_photo Susan Moss (1)
Sugar Sammy durant l’une de ses représentations.

 

Les québécois sont aussi les cibles de ses “joke” (“blague”, en anglais). Sugar Sammy s’attaque aux défenseurs ardents de la langue française, aux souverainistes souhaitant l’indépendance du Québec, aux femmes canadiennes.… Une méthode unique puisque l’humoriste provoque et critique le public de son spectacle, une belle preuve d’ouverture d’esprit..

145_Sugar Sammy @ L'Olympia_29 February 2012_photo Susan Moss

 

Tout au long du spectacle, Sugar Sammy distille un humour parfois grinçant, en interaction avec le public. Chaque communauté est appelée à réagir, l’humoriste les questionne, les taquine, venant nourrir les “jokes”, et accentuer un peu plus la provocation. Le public semble alors apprécier l’humour du jeune homme et c’est dans une excellente ambiance que se déroulera le spectacle. Et si l’Office Québecois de la langue française reproche à Sugar Sammy sa francophobie, et lui aura offert la plainte qu’il désirait tant pour Noël, non sans ironie (affiche ci-dessous), le journal montréalais “La Presse” a qualifié le spectacle de “full bon !” et n’aurait pas hésité à en voir plus !

10495059_10152535983860975_5176923626863878303_o