OLYMPUS DIGITAL CAMERA

« Un dur, un vrai, un tatoué »

Durant tout le week-end, l’univers intriguant du tatouage ouvre ses portes au Parc des Expositions de Chalon-sur-Saône. Cette 7e Tattoo Convention réunit de nombreux tatoueurs, venus de toute la France ! Ambiance festive et familiale au rendez-vous.

L’association Wolf Production organise l’événement depuis 7 ans. OLYMPUS DIGITAL CAMERACelle-ci se compose de 4 membres, dont Thibaut, tatoueur à Montceau-les-Mines. Au total, 70 stands sont représentés : des tatoueurs exposant leurs univers, d’autres tatouant sur place, mais on trouve également d’autres stands incontournables : vente de t-shirts, de têtes de mort, de bijoux… La tête de mort est au rendez-vous, en bois, en métal, en sculpture, et même… en chocolat ! Impossible de la rater !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA Thibaut explique : « La convention a été créée il y a 7 ans. On était intéressé par cet univers, et rien n’existait à Chalon alors on l’a développé. On a commencé par prospecter partout en France pour trouver des tatoueurs et maintenant ils viennent d’eux-mêmes. La Convention permet aux gens qui ne connaissent pas le tatouage, de le découvrir.  Ici, c’est un lieu ouvert à tous, on y entre plus facilement que dans un salon de tatouage. On y vient pour demander des conseils ou se faire tatouer. Les tatoueurs travaillent bien, ils enchaînent les clients toute la journée ».

Christian Tattoo, tatoueur à Paris est venu lors de la première

Christian, tatoueur
Christian, tatoueur

convention, et revient avec plaisir cette année « histoire de retrouver les collègues » dit-il.  Il présente ses tatouages et vend des machines à tatouer. Il ajoute : « Je viens voir les nouvelles idées, tendances. La Convention est idéale pour être proche du public, on conseille, on se fait des contacts… ».

Une manière d’ouvrir leurs univers…

Loïc et Marjorie, tatoueurs
Loïc et Marjorie, tatoueurs

Marjorie et Loïc, détiennent le salon STP Tatoo à Mâcon. Loïc explique sa venue : « On vient tous les ans, on retrouve nos potes et on s’amuse ! On fait 10 à 20 euros de réduction sur le tatouage…toute la journée, ça n’arrête pas. On tatoue des habitués et surtout des nouveaux, c’est le but pour se faire connaitre ». Puis il explique son parcours : « L’école ne m’aimait pas, je ne me voyais pas passer 40 ans de ma vie à faire un métier que je n’aimais pas. Je me suis intéressé au tatouage, on m’a conseillé. Je me suis orienté parallèlement dans le graphisme, j’ai quelques bases de dessins. Mon envie est partie de tout cela. L’univers du tatouage m’a absorbé ».

La convention ne s’arrête pas à ces stands… on y découvre OLYMPUS DIGITAL CAMERAd’anciennes voitures, un concours de tatouages est organisé entre les tatoueurs présents sur les stands et des animations rythment le week-end : un spectacle de magie avec James Antony, de la danse country, du stunt à l’extérieur, show de Lily Deslys, pompons avec le Scarlett Club,  les concerts des groupes : « Scatterbrain », « Kemp » et « Fuzz Top »… sans oublier la grande nouveauté de l’année : le concours de pin-up !

Grande nouveauté : Concours/Défilé pin-up !

Sabrina et Emelyne
Sabrina et Emelyne

Sabrina tient le salon « Be Pin-Up » à Pau. Elle relooke les femmes en pin-up des années 50 et réalise par la suite un shooting rétro. Elle a été sollicitée pour le concours de pin-up. Elle maquillera 14 demoiselles durant la convention. Celles-ci iront choisir leurs tenues dans une caravane argentée plutôt originale : a l’intérieur de celle-ci, retour dans le passée, ambiance rétro assurée… Séverine les attend pour les conseiller en fonction de la taille, morphologie, goûts… ! Sa société : SARL SC Surplus 23 dirigée par elle-même et son mari, propose des produits de leur propre marque « Kosmokid » sur toute la France, lors de nombreux événements. Elle confie : « La convention de Chalon c’est sympa. On retrouve l’ambiance familiale des petites conventions, ça, c’est chouette ».

La caravane de Séverine
La caravane de Séverine

Emelyne, inscrite au concours, se fait coiffer, elle avoue : « Je me fiche de gagner, je veux juste me faire plaisir. J’ai l’habitude de faire des shooting, mais là je voulais faire quelque chose de différent ». La gagnante aura le plaisir de faire un shooting dans une pièce confectionnée 100 % rétro, spécialement conçue pour l’événement. Elle repartira avec une photo souvenir.

La convention est ouverte ce samedi 10 mai, de 11 à minuit et dimanche 11 mai,  de 10 h à 20 h. Entrée à 6 euros par jour et 8 euros pour les 2 jours.