Un après-midi au musée !

P1260744 (Copier)Pendant l’été, des ateliers gratuits pour les jeunes de 6 à 12 ans (selon les ateliers proposés) sont organisés tous les lundis après-midi au musée Denon (musée des Beaux Arts et de l’Archéologie) et tous les mercredis après-midi au musée Nicéphore Niépce (musée de la Photographie), à Chalon-sur-Saône. Le but est de faire découvrir le musée d’une manière amusante et pédagogique à travers différents thèmes. A la découverte de 2 nouveaux ateliers, expérimentés pour l’été !

Page 1 : L’article

Page 2 : Photos de l’atelier « Le point à la ligne » au musée Niépce

Page 3 : Photos de l’atelier  » Dessin et multiplication » au musée Denon

Du côté du musée Nicéphore Niépce

P1260722 (Copier)Mercredi 10 juillet, au musée Niépce, Odille Dullion, animatrice du service des publics de la ville de Chalon et agent du patrimoine du musée, anime l’atelier « Le point à la ligne » accompagné de sa collègue Colette Colas, polyvalente au musée (conservatrice, animatrice…). Le but de l’exercice est un travail de recherche des lignes des paysages ou des objets.

4 jeunes filles, âgées de 6 ans et demi à 11 ans et demi, sont présentes pour relever le défi. Appareil photo à la main (fournis par le musée), les voilà parties sur les quais chalonnais pour 45 minutes de prises de photos.Puis, retour au musée pour les visualiser. Les photos les plus belles seront imprimées pour laisser à ces jeunes demoiselles, un souvenir de leur journée.

Laurent Vallon, responsable adjoint du service des publics, qui a mis en place ces ateliers pour sensibiliser les jeunes, déclare : « L’idée du jour est d’avoir un atelier estival en extérieur et qu’il y ait un lien avec les œuvres de la collection du musée. Cet atelier permet de travailler les problèmes de vision par rapport à la photo : voir l’environnement d’un autre œil, chercher des formes, des lignes. L’objet des ateliers est de capter la différence entre prendre une photo et faire une image : photographier avec de l’attention ».

« Elles partent à la recherche des lignes : géométriques, verticales, horizontales, des courbes, des cercles (des toits, des ponts, des lignes d’arbres)… c’est une initiation au cadrage et à la lumière » affirme Odille Dullion.

« C’est trop bien »

Lola confie : « C’est trop bien, il y a beaucoup de lignes dans la rue, dans les paysages, dans beaucoup d’endroits ».

« Au début, je ne comprenais pas comment ça marchait, plus il y a de photos, plus j’ai compris comment ça se passait » ajoute Daphné.

Quant aux plus grandes, elles connaissaient déjà ces termes et techniques, mais ont pu se perfectionner.

Du côté du musée Denon

P1260980 (Copier)Lundi 15 juillet, Véronique Fernoux, guide conférencière au sein du service patrimoine de Chalon, anime l’atelier « Dessin et multiplication » et exprime sa joie de travailler avec ce jeune public : « Avec les enfants, c’est passionnant, il faut être pédagogue, les rattacher au concret, les faire rentrer dans le sujet. Les enfants repartent toujours avec leurs réalisations, cela leur permet de fixer la mémoire et de rapporter le souvenir. »

Aujourd’hui, 8 enfants âgés de 9 à 11 ans sont initiés aux techniques simples de gravure (une des activités de Dominique Vivant Denon, graveur, écrivain, diplomate et administrateur français, né à Chalon en 1747).

Dans un premier temps, Véronique Fernoux leur explique les activités de Dominique Vivant Denon (qui a consacré la deuxième partie de sa vie à la lithographie : gravure sur pierre) puis les emmène dans une salle d’archéologie de l’époque gallo-romaine où est exposé de nombreux objets (vaisselle, clés, couteaux, fibule, hochet de cochon, amphore…). Après une explication de ces objets retrouvés en Saône et Loire, les enfants en choisissent deux en particulier pour les dessiner.

Initiation à la gravure

Puis, les dessins sont ensuite gravés à main levée par les enfants, sur du polystyrène avec un crayon de papier ou décalqués sur du rhénalon (une sorte de plastique) avec une pointe sèche. Les enfants repartent du musée avec leurs matrices et leurs tirages. Une difficulté générale s’impose : « Inciser le rhénalon sans percer le plastique », déclarent les enfants !

« Ce qui est important c’est de bien faire le lien avec une collection permanente ou temporaire du musée. Les ateliers marchent bien l’été, ils sont bien adaptés aux enfants grâce aux différentes tranches d’âges et ils sont gratuits. Il y a plusieurs dates entre juillet et août, les enfants ont ainsi le choix » déclare Nathalie Vallon, médiatrice culturelle au musée Denon.

À retenir

Ces ateliers mis en avant pour l’été et les vacances scolaires sont organisés toute l’année : pour des scolaires (projet sur mesure ou à thématique), des crèches et des maisons de quartiers (essentiellement au musée Nicéphore Niépce), ou des individuels, 1 mercredi par mois. Sous inscription au préalable.

Deux expositions temporaires sont actuellement au musée Nicéphore Niépce : Collection privée de « Patrick Bailly-Maître-Grand » ainsi que celle de « Charles Freger, uniformes »

1 exposition temporaire est actuellement au musée Denon : « Banquet, scènes de genre et vie domestique »

Pour plus d’informations sur les ateliers, les collections permanentes ou temporaires du musée Nicéphore Niépce, consultez : http://www.museeniepce.com/

Pour plus d’informations sur les ateliers, les collections permanentes ou temporaires du musée Denon, consultez : http://www.museeniepce.com/index.php/infos/Musee-Denon