Archives par mot-clé : cinéma

Marilyne Canto et Antoine Chappey, invités de la Bobine !

Ce jeudi 17 avril, l’association La Bobine a diffusé le film « Le sens de l’humour » au cinéma Axel de Chalon-sur-Saône. Une diffusion en présence de la réalisatrice, scénariste et actrice Marilyne Canto et de l’acteur Antoine Chappey. 130 personnes présentes pour cette diffusion, dans le cadre de la Semaine égalité hommes-femmes.

Continuer la lecture de Marilyne Canto et Antoine Chappey, invités de la Bobine !

Ouverture de la 5e édition du festival Arc-en-Ciel!

alata (Copier)Gays, lesbiennes, transsexuels… aucun tabou, uniquement de l’amour exploré par plusieurs réalisateurs! Du 2 au 6 octobre, une programmation spéciale sera diffusée au cinéma Axel de Chalon durant le festival Arc-en Ciel. Ce festival de films de genre donne une approche de la vie des homosexuelles dans différents univers sous différents angles. Des avant-premières, des inédits, des films primés… et en nouveauté : 2 courts-métrages !

481 entrées pour l’édition 2013!

Continuer la lecture de Ouverture de la 5e édition du festival Arc-en-Ciel!

Cinémas d’avenir en chalonnais – Sonia Roland lance les travaux du multiplexe

Beaucoup en doutaient, beaucoup attendaient… ça y est, c’est parti, le futur multiplex cinéma de Chalon, plutôt du Grand Chalon va se construire dans l’ancienne halle Freyssinnet, le long des quais de Saône. Symboliquement la première pierre, disons plutôt le premier coup de bulldozer a été virtuellement donné, ce lundi 6 mai, par Sonia Rolland, la Clunysoise native du Rwanda et Miss France en 2000 puis actrice depuis 2003. « C’est Koh Lanta », déclarait Sonia aux commandes du tractopelle… en présence du député maire de Chalon, Christophe Sirugue, du maire de St Rémy, Pierre Jacob et du directeur des cinémas chalonnais Lionel Chaffiol, peu fier de l’opération. Le soir même, à l’Axel, il accueille de nouveau Sonia qui présente son dernier film, réalisé par Étienne Faure, « Désordres ».

Voir les photos

Continuer la lecture de Cinémas d’avenir en chalonnais – Sonia Roland lance les travaux du multiplexe

Typo l’Hebdo, spéciale fin d’année 2012

2012 une année importante électoralement : nouvelle chambre, nouveau Président, nouveaux espoirs pour beaucoup… Retour sur ces évènements avec Jérôme Durain, premier secrétaire fédéral du Parti socialiste de Saône-et-Loire. Bien sûr ces élections auront concerné les Chalonnais. Mais ces derniers ont aussi été marqués par les nombreux travaux dans la ville, ville qui bouge, et par le nouveau plan de circulation, qui ne plaît pas, et c’est le moins que l’on puisse dire, à tout le monde. Le Député Maire, Christophe Sirugue, s’en explique… Avec Lionel Chaffiol, directeur des cinémas de Chalon, retour sur l’année cinématographique 2012 et sur le dernier festival de l’Axel, le festival Arc en Ciel en décembre. En prime Commissaire Juve et un petit bilan sur votre média préféré Typo qui a vu la sortie de son dernier magazine et onzième Extramuros consacré au Cambodge.

Cambodge – Le Sommeil d’Or de Davy Chou

Affiche du film "Le Sommeil d'Or"
Affiche du film « Le Sommeil d’Or »

 

A l’initiative de La Bobine, en partenariat avec Typo, projection, en présence du réalisation Davy Chou, le 14 février, à l’Axel de Chalon (71) du film « Sommeil d’Or.

Le Typo Extramuros Cambodge sera en vente à l’entrée de la salle.

Télérama : « Le sommeil d’Or est la preuve éclatante qu’il est impossible d’éteindre la mémoire du cinéma »

Le Nouvel Observateur : « Le Sommeil d’Or est une révélation »

Les Inrockuptibles  » Le sujet du « Sommeil d’Or » est extrêmement original et fort, d’une audace folle

Venez nombreux

Continuer la lecture de Cambodge – Le Sommeil d’Or de Davy Chou

The Ghost Writer : Polanski resplendissant dans le noir****

Sous ses apparats académiques, The Ghost Writer révèle des trésors de tensions et de maîtrise de mise en scène. Une vraie bombe.

Ne pas se fier à la bande-annonce austère, ni au prétendu classicisme de son intrigue, le dernier Polanski s’avère déjà une référence. Achevé depuis sa prison suisse, le franco-polonais concocte une pure trame de film noir. Au cœur de l’intrigue : suspicion, tromperie, manipulation en hauts lieux, conséquences politiques. Plutôt que de le comparer à un autre long-métrage, on pense surtout à la saga de jeux vidéos Metal Gear Solid. Comme dans la création de Konami, concentré faramineux de références au 7ème art, le successeur d’Oliver Twist plonge le spectateur dans une ambiance malsaine, où chaque regard peut dissimuler un mensonge, où la vérité semble dangereuse.

Adam Lang (Pierce Brosnan), politicien britannique se retrouve embarqué dans un procès pour crime contre l’humanité. L’ancien premier ministre est accusé d’avoir initié la guerre en Irak, utilisé des méthodes de tortures et arrangé ses amis américains. Au milieu de ce foutoir, un ‘nègre’, en anglais ghost writer (traduction littérale « l’écrivain fantôme »- c’est quand même plus classe !) incarné par Ewan McGregor, époustouflant. Après avoir joué un homo au regard tendre dans I Love You Phillip Morris et au moment où sort le prometteur Les Chèvres du Pentagone, le voilà dans l’un de ses meilleurs rôles. Alors que l’on croit qu’il va se faire dévorer dans un premier face à face avec Lang/Brosnan, on se rend très vite compte que c’est son personnage qui capte toute l’attention. L’ex-James Bond, comme l’ensemble des autres seconds rôles ne font presque qu’acte de figuration de qualité. On découvre tout de même Olivia Williams, comédienne surprenante et touchante.

The Ghost Writer, de Roman Polanski, avec Ewan McGregor, Pierce Brosnan, Olivia Williams (Fra., 2 h 08, 2010)

Lire la suite

Tout le site critique ciné d’Alexandre

Continuer la lecture de The Ghost Writer : Polanski resplendissant dans le noir****

Brothers : affaire de famille***

Plongé dans le bourbier Afghan, les américains livrent de plus en plus de films comparant cette guerre au Vietnam. Brothers sert de volet psychologique sur fond de mélo familial. Touchant.

Sam et Grace représentent les américains parfaits. Jolie maison, gamines charmantes et joueuses, le couple incarné par Tobey Maguire et Natalie Portman n’a qu’une épine superficielle à gérer : Sam repart au front afghan avec l’ONU. Oui, mais papa est un héros, alors les gamines se font une raison. Et puis l’anti-héros débarque : Tommy, frère su soldat, fraichement sorti de prison rapplique. Dernière ce postulat caricatural se cache un mélo familial lié à la déchirure de la guerre. Quand Sam est laissé pour mort, la famille pleure.

Le réalisateur Jim Sheridan n’est pas le plus audacieux explorateur du 7ème art. Son travail toujours de qualité (Left Foot, Au nom du père) n’a pas laissé de traces indélébiles. Il en sera de même avec Brothers, œuvre mineure sur un pays en manque de repères. Le film oscille constamment entre dénonciation politique et mélo sur les fêlures familiales. L’illustration de la guerre n’arrive pas à la cheville d’un autre film traitant un peu du même sujet : Démineur. Ils seraient plutôt complémentaires dans leur approche et sur le message véhiculé. La captivité de Maguire et son soldat ne retranscrit pas franchement d’émotion, ni de tension. L’intérêt se situe en Amérique.

Lire la suite

Le bloc ciné d’Alexandre

Continuer la lecture de Brothers : affaire de famille***

Un drôle de Noël en compagnie de Scroodge

Cette année, préparez-vous à passer un incroyable et amusant Noël en vous plongeant dans l’univers de Dickens et son personnage Scroodge, un vieillard avare, au cœur aussi sec que le granit, qui méprise cette période de l’année et la date du 25 décembre. Ce film en trois dimensions (seulement pour certaines salles) va ravir petit et grand.

Continuer la lecture de Un drôle de Noël en compagnie de Scroodge

Roger Cuvillier, inventeur du Zoom


Joseph Nicéphore Niépce a inventé la photographie à Chalon/S (71). Etienne-Jules Marey, la chronophotographie à Beaune (21). Les frères Auguste et Louis Lumière, le cinéma à Lyon. La vallée de la Saône est riche en inventions photographiques. Mais vous êtes vous déjà posé la question : à qui doit-on l’invention du zoom présent aujourd’hui sur tous les caméscopes et appareils photos ? C’est en 1949 que Roger Cuvillier, ingénieur à l’usine Som Berthiot de Dijon, déposa le brevet du Pan Cinor, premier nom du zoom. Ce Lillois, Dijonnais d’adoption, porte bien ses 85 ans. Il nous offre le récit de sa vie passionnante et passionnée dans notre émission « l’invité du mercredi ».

En savoir plus sur Roger Cuvillier, outre la vidéo, voir wikipédia  

Continuer la lecture de Roger Cuvillier, inventeur du Zoom

Attention artistes en formation !

Ils peignent, dessinent, photographient, filment, travaillent sur ordinateur, analysent… Mais qui sont-ils ? Ce sont les lycéens de la section artistique de Mathias qui regroupe une option lourde d’art plastique, 70 élèves, une d’histoire des arts, 30, et deux options facultatives, photographie, 20, et cinéma audio visuel, 30. Toujours un crayon ou un clavier sous la main, une caméra ou un appareil photo avec eux, ils apprennent et créent.

Continuer la lecture de Attention artistes en formation !