sapadstgermainb-25

Sapad, et l’école continue

page 8

Nadine est directrice d’école à Torcy. Elle a eu, par le SAPAD, à prendre en charge de nombreux enfants malades, parfois à la place des enseignants de la classe, pas toujours volontaires. Accompagnement pédagogique bien sûr, mais bien plus…

Une réflexion au sujet de « Sapad, et l’école continue »

  1. Bravo pour votre initiative. Les enfants malades aussi ont le droit d’étudier. Ce sont surtout ces enfants-là même qui ont soif de connaissance et qui font plus d’efforts pour réussir leur parcours scolaire.

Les commentaires sont fermés.