sapadstgermainb-25

Sapad, et l’école continue

Page 4

Chalon – Karim a des troubles moteurs sévères qui l’empêchent de se tenir assis et donc d’aller à l’école. Quand les enseignants, dépêchés par le SAPAD, viennent l’aider chez lui, c’est par terre que le travail pédagogique et relationnel se fait. Opéré à Montpellier, Karim  a retrouvé une motricité. Il est actuellement en 6ème ULIS à Chalon. Super Karim est prêt à affronter l’école et retrouver le chemin de la vie de tout collégien.

Une réflexion au sujet de « Sapad, et l’école continue »

  1. Bravo pour votre initiative. Les enfants malades aussi ont le droit d’étudier. Ce sont surtout ces enfants-là même qui ont soif de connaissance et qui font plus d’efforts pour réussir leur parcours scolaire.

Les commentaires sont fermés.