sapadstgermainb-25

Sapad, et l’école continue

Page 2

Mervans – Léane a eu toute petite une méningite avec pour séquelles une mauvaise croissance des membres inférieurs. Elle vit donc allongée et se déplace en fauteuil… Elle est suivie par le SAPAD depuis l’école primaire de Mervans à la fois en présentiel à domicile et par visioconférence quand ses opérations multiples, ses douleurs intenses, son épuisement ne lui permettent pas d’aller à l’école. Ses parents redoutaient son entrée en 6ème  en septembre 2014 au collège de St Germain du Bois. Mais là aussi, le SAPAD continue sa mission : aides à domicile, visioconférence pendant certains cours et depuis la rentrée d’avril 2014, Electro, son robot… Léane le courage et le SAPAD de demain. Nombreux témoignages…

Une réflexion au sujet de « Sapad, et l’école continue »

  1. Bravo pour votre initiative. Les enfants malades aussi ont le droit d’étudier. Ce sont surtout ces enfants-là même qui ont soif de connaissance et qui font plus d’efforts pour réussir leur parcours scolaire.

Les commentaires sont fermés.