Quatre styles pour un palais à Mysore

Construit en 1912 par la dynastie Wodeyar, le palais de Mysore était la demeure de la famille royale.

Une des quatre entrées du palais du RoiLe palais du roi.Autrefois appelé Amba Vilasa (la maison d’Amba), ce palais situé à 130 km de Bangalore a été détruit en 1897 dans un incendie lors du mariage de la fille du Roi Maharaja Chamaraja Wodeyar. Quinze ans et quatre millions de roupies (70 000 euros) ont suffi à sa reconstruction conduite par l’architecte anglais Henry Irwin.

Quatre styles d’architecture fusionnent dans cet édifice. Les dômes en marbre sont de style musulman, les fines sculptures sur les murs sont rajoutées, les temples autour sont d’inspiration hindoue et ce palais de trois étages doté d’une tour de 45 m de haut rappelle le gothique.

Chaque pièce avait une conception et une fonction spécifique. Au premier étage, on trouve le Diwan-e-aam, une salle dont les murs, piliers et plafond sont recouverts d’or. C’est ici que le roi rencontrait le peuple. Au même étage, on trouve le Diwan-e-khaas qui servait aux consultations privées et aux intrigues politiques.

La beauté ne limite pas au palais puisqu’il est entouré d’un jardin d’ornement et de grandes pelouses vertes.

Le temple du VishnuDouze temples hindous encerclent le palais. Dans le temple de Vishnu, un dieu important pour les Hindous, on peut voir le récit des aventures de Krishna (une des dix incarnations du Vishnu) en peinture.