Parlez-vous marin ?

Pas de problème pour accoster mais les Chouff pourront-ils culer sans problème et lancer l’aussière avant de s’occuper des drames et enfin de regagner leur caille de bâbord et de tribord…

  • Patrie: l'un des quatre mots qui est affiché sur le fronton de tous les bâtiments de la MarineAccoster : se ranger le long d’un quai ou d’un autre bâtiment.
  • Amarrer : fixer au moyen de câbles, de cordages, de chaînes.
  • Appareiller : partir, prendre le large. Quitter le quai, le mouillage.
  • Aussière : corde servant à l’amarrage du bâtiment.
  • Bâbord : côté gauche d’un bâtiment en regardant vers l’avant.
  • Caille ou niche : chambre.
  • Choquer : donner du mou à un cordage manuellement (choquer en grand : laisser filer).
  • Chouff : surnom donné aux quartiers-maîtres.
  • Coursive : terme désignant les passages étroits, couloirs, corridors qui se trouvent à l’intérieur du navire.
  • Culer : faire marche arrière. On dit aussi d’un bâtiment qu’il « bat en arrière ».
  • Drome : ensemble des embarcations dont est pourvu un bâtiment. Ensemble du matériel d’une embarcation.
  • Mille marin ou nautique : mesure de distance équivalant à 1 852 mètres.
  • Mouiller : jeter l’ancre à la mer et filer la longueur de chaîne nécessaire.
  • Nœud : unité de vitesse qui équivaut à 1 nautique par heure ; conversion en km/h : multiplier par deux puis soustraire 10 %. Exemple : 10 nœuds = 18 km/h (10×2 = 20 – 10 % = 18).
  • Passerelle : généralement, local vitré placé sur le pont le plus haut du bâtiment et où se tient l’équipe de quart chargée de la conduite nautique du bâtiment sous les ordres de l’officier chef du quart.
  • Pavillon : pièce d’étoffe hissée sur un navire pour indiquer sa nationalité ou émettre des signaux.
  • Pont : étage.
  • Poupe : l’arrière d’un bâtiment.
  • Proue : l’avant d’un bâtiment.
  • Tribord : côté droit d’un bâtiment en regardant vers l’avant.