Ouverture de la 5e édition du festival Arc-en-Ciel!

alata (Copier)Gays, lesbiennes, transsexuels… aucun tabou, uniquement de l’amour exploré par plusieurs réalisateurs! Du 2 au 6 octobre, une programmation spéciale sera diffusée au cinéma Axel de Chalon durant le festival Arc-en Ciel. Ce festival de films de genre donne une approche de la vie des homosexuelles dans différents univers sous différents angles. Des avant-premières, des inédits, des films primés… et en nouveauté : 2 courts-métrages !

481 entrées pour l’édition 2013!

La sélection de films devient, au fil du temps de moins en moins compliquée explique Lionel Chaffiol, directeur du cinéma : « Ça se démocratise, on trouve de plus en plus

I want your love
I want your love

de films d’homosexuels. Avant, il y avait un tas de DVD, maintenant on passe sur la production, il y a des distributeurs spécialisés. C’est plus facile d’obtenir des supports en DVD, Blu-Ray, en VO… On a encore un souci pour un film qui n’a pas de sous-titres. Je dirais qu’on a plus de problèmes techniques que de choix de films ».

Une nouveauté : 2 courts métrages

La vie d'Adèle
La vie d’Adèle

Inspiré par une quinzaine de festivals de genre en France (Paris, Nice, St Étienne…), Lionel Chaffiol s’est lancé un challenge, il y a 5 ans. Celui de créer ce festival dans une ville moyenne alors que les autres festivals sont principalement dans de grandes villes. « Pourquoi pas traiter d’un sujet de société, qui depuis 5 ans évolue ! Le cinéma est la vitrine de la société », telle a été son idée de départ.

Malgré la polémique sur le « Mariage pour Tous » et les avis homophobes divulgués ces derniers temps, Lionel Chaffiol n’a aucune crainte, il déclare : « Mon rôle n’est pas de créer des problèmes, des stigmatisations… mais de proposer de nouvelles productions et d’ouvrir les esprits ».

Tous les films programmés sont des coups de cœur du directeur avec un petit penchant pour : Vito, réalisé par Jeffrey Shwarz ; Roméos, réalisé par Sabine Bernardi ; Bambi, réalisé par Sébastien Lifshitz ; Magnifica Presenza, réalisé par Ferzan Ozpetek ; Alata, réalisé par Michael Mayer et Marguarita réalisé par Dominique Cardona. « Par exemple, entre le film Vito qui traite le sujet dans les années 70 et Bambi, dans les années 2000. C’est très intéressant, on remarque que ça ne date pas d’hier, il y a toujours des gens qui vivent mal leur amour homosexuel ».

15 films, une soirée spéciale !

Les 2 courts métrages : « Ceci n’est pas un film de Cowboy », réalisé par Benjamin Parent, diffusé mercredi durant l’ouverture du festival et « Pêche mon petit poney », de

Vito
Vito

Thomas Riera, diffusé vendredi à 18 h et samedi à 14 h sont une nouveauté de cette nouvelle édition !

« Tous ces films ne font que montrer la vie de gens homosexuels, qui ont les mêmes problèmes que les hétérosexuels » déclare Lionel Chafiol, quant à son public et la réussite du festival, il ajoute : « Il y a 5 ans, 500 personnes étaient venues et l’année dernière 800 ! L’intérêt est grandissant. Mon public…difficile à dire… je pense que le festival attire beaucoup d’hétérosexuels et des jeunes aussi de 16 ou 17 ans ».

Classement des films les plus vus  : La vie d’Adèle, Alata, Magnifica Presenza, Bambi et Roméos !