Mumbai accueille Yann Arthus-Bertrand

L’exposition « La terre vue du ciel », premier événement du festival « Bonjour India » à Mumbai, a eu lieu du 1er décembre 2009 au 8 janvier 2010 en coopération avec le photographe Yann Arthus-Bertrand, le ministère de la Culture français et l’ambassade de la France à New Delhi.

Plus de 200 photos, grand format, ont été installées en plein air sur la célèbre et très fréquentée promenade Marine Drive qui longe la mer d’Oman. Ces photos multicolores ont attiré l’attention des passants, des touristes, des automobilistes et des promeneurs. Horde d’écoliers sont venus s’informer sur les divers sujets abordés par les photos. Cette manifestation ne se focalise pas seulement sur le réchauffement planétaire et le développement durable, mais aussi sur la condition des femmes, le manque d’eau potable, la pénurie de logements, les ravages causés par l’exploitation de marbre, le problème d’obésité et nombre de sujets brûlants. Les photos diffusent l’information en trois langues : anglais, hindi et marâthî pour atteindre le grand public.

Des passants sur la promenade Marine Drive sont attirés par les photos et jettent un coup d'oeilLes Mumbaikars ont apprécié ces installations en plein air. « Nous avons repéré la manifestation en allant au théâtre. Alors, nous sommes descendus la voir. Même si on est déjà sensibilisé aux questions environnementales, c’est intéressant de voir tout cela en images, raconte Sushil Shintre, 21 ans, étudiant en génie civil. » Satish Yadav, électricien de 34 ans, a fait une petite pause pour regarder les photos : « C’est formidable que tout le monde puisse voir cette exposition. Pas besoin d’aller au musée, lieu inhabituel pour beaucoup de gens. J’aime regarder la chaîne Discovery où j’ai vu les images de la centrale de Tchernobyl détruite comme ici. » « Si j’apprenais en regardant cette exposition à ciel ouvert des pratiques écolos, alors les adopterais au boulot et à la maison. » Pour des élèves d’École Udayachal venus voir l’exposition : « les photos sont belles. Elles affichent des problèmes et nous renseignent. »

Photos : Harjeet Jhans et Akash