Love ton Lobe

Les élèves des classes de troisième du collège de Saint Marcel et de seconde du lycée de Tyard ont assisté, lundi 8 décembre, à une après-midi de sensibilisation sur les risques auditifs au Réservoir à Saint Marcel. Cette opération nommée « Peace and Lobe » est organisée par l’association Luciol et l’association Youse, en collaboration avec les professeurs des lycées ou collèges concernés.

Cette année, et pour la première fois, l’opération est animée par le groupe Broussaï. Ce groupe, composé de six musiciens, existe depuis environ huit ans. Il a sorti deux albums, un troisième est en cours de réalisation. Il donne des concerts dans toute la France et tourne aussi dans la région pour présenter un « concert exposé ». Ils ont repris cette année le projet qui a été animé trois ans par JMPZ puis trois ans par Semtazone. Ces groupes souhaitent ainsi sensibiliser les jeunes de la quatrième à la première sur les risques encourus en écoutant de la musique et espèrent les prévenir avant qu’il ne soit trop tard. Alors que, comme le confie Alex, chanteur et guitariste dans le groupe, eux n’ont pas eu cette chance lors de leur adolescence. De plus, étant, avant de se consacrer à plein temps à la musique, dans l’éducation, les membres du groupe avaient à cœur de monter un projet éducatif et musical.

Ainsi, ils présentent devant des élèves très attentifs un exposé sur la musique amplifiée et les problèmes auditifs qu’elle peut susciter. Leur exposé est composé de cinq parties. La première est sur l’histoire de la musique amplifiée, l’évolution de la musique et de ses moyens de transmission, par exemple le passage du vinyl au disc compact. Dans la deuxième partie, le technicien du groupe explique la physique du son, sa fréquence, son timbre et son intensité. Les élèves écoutent ensuite un morceau d’électro et un de musique classique à la même intensité, mais il s’avère que le morceau qui leur est le moins familier leur paraît plus fort. Ainsi, on apprend que la musique qu’on aime nous paraît moins forte, ce qui peut être très dangereux. La troisième partie porte sur le matériel qu’il y a sur scène et les réglages. On assiste alors à une balance, réglage de la sonorisation et des effets de chaque instrument, en direct. Après une petite coupure, le groupe explique le fonctionnement de l’oreille, la composition du système auditif. Sont exposés, pour finir, les traumatismes que peut subir l’oreille, comme des lésions voire dans les cas extrêmes la surdité, et la conduite à adopter pour éviter que cela ne se produise. Pour cette deuxième partie plus « médicale », le groupe Broussaï a suivi une formation avec des professionnels de l’oreille, tels des ORL.

L’exposé est accompagné d’un petit concert. Le groupe joue quelques morceaux aux élèves. Les élèves sortent ravis, et confient que cela a eu plus d’impact que si ça avait été fait par des professeurs dans le cadre d’un cours. Le fait que cela se déroule dans une salle de concert a aussi un impact. Ainsi, les élèves peuvent voir « en vrai » ce qu’ils risquent. Ils se sentent d’autant plus touchés, car ils ont en face d’eux des musiciens professionnels de leur génération. Ainsi, le groupe espère influencer ces jeunes. Et pour que cet exposé ne reste pas lettre morte, Broussaï distribue des boules Quies lors de ses concerts. Car en concert aussi, il faut sortir couvert !