Vœux de Christophe Sirugue,  » volontarisme et cohérence  »

Christophe Sirugue - Maire de Chalon et Président du Grand ChalonReprésentants du monde associatif, politique, économique ou sportif…, l’Espace des Arts a affiché complet lundi 7 janvier lors de la traditionnelle présentation des vœux de Christophe Sirugue, Député Maire de Chalon-Sur-Saône et Président du Grand Chalon. Volontarisme et cohérence, deux mots qui ont constitué, non sans un air de bilan à un an des élections municipales de 2014, le fil rouge d’un discours politiquement engagé.

 

 

 

Elus de l'équipe Chalon et Grand ChalonDes vœux qui ont suivi trois axes principaux. L’accent mis depuis 2008 sur le développement de l’intercommunalité, des transferts de compétences du Grand chaton. Le Député Maire est revenu sur l’emploi dans le bassin chalonnais avant de conclure sur le projet d’urbanisme de Chalon et la gestion de la dépense publique.

 Se donner un cap fort et s’y tenir

Difficile de ne pas évoquer l’année écoulée sans revenir sur les nombreux transferts de compétences effectués pour la communauté d’agglomération depuis le 1er janvier 2012, tant sur le plan de la petite enfance, l’insertion, le handicap, les solidarités, l’urbanisme, l’eau, l’assainissement ou encore les équipements structurels et sportifs. « Lorsque je vois les discussions en cours autour de l’acte trois de la décentralisation et que je constate que toutes les pistes proposées seront bientôt rendues obligatoires ou fortement incitées, je me dis qu’il valait bien mieux les avoir anticipées » s’est ainsi félicité le Président du Grand Chalon. Il a également rappelé que grâce à ces mutualisations et transferts de compétences, la Dotation Globale de fonctionnement du Grand Chalon sera revalorisée de 200.000 euros. En projet également dans les mois qui viennent, rapprochement avec la communauté d’agglomération Le Creusot-Montceau, discussions avec la communauté d’agglomération dijonnaise. « Chalon est redevenu un territoire qui confirme sa deuxième place bourguignonne » a avancé le Député Maire, « plus que jamais il faut se donner un cap fort et s’y tenir ».

 « L’emploi, première préoccupation de nos concitoyens »

Christophe Sirugue a dressé le tableau de l’emploi dans le bassin chalonnais « à l’évolution du chômage, et donc du non-emploi, préoccupante ». Mais il a saisi l’occasion pour rappeler les changements et développements en cours par quelques entreprises locales, avant de revenir sur l’implantation de la société Amazon sur le Distripôle de Sevrey. Concernant Amazon, le Député Maire s’est félicité de l’action conjointe des collectivités territoriales et de l’Etat en collaboration avec la Caisse des Consignations et des Dépôts pour mener à bien ce projet ambitieux permettant l’embauche de 297 personnes en CDI, « et au plus fort de l’activité, il y a quelques jours, près de 1000 fiches de paie ont été établies ».

 « Développer le territoire, c’est aussi l’inscrire dans l’avenir »

Un Espace des Arts rempliLe sujet qui revient le plus dans les discussions des Chalonnais est vraisemblablement le projet d’urbanisme de la ville. Les objectifs de Christophe Sirugue et l’équipe municipale étaient clairement connus, requalifier l’Avenue Niépce et supprimer l’autopont, « véritable aspirateur à voitures » selon les mots du Maire. En 2013 sera effectué l’aménagement des carrefours de la rocade, de Saint-Cosme et de Garibaldi ainsi que l’embellissement des quais à hauteur du Port Villiers. Se réapproprier la Saône, autre volonté importante exprimée par l’équipe municipale. Mieux maîtriser la place de la voiture en développant les modes de transports doux, avec le lancement du Flash. « Nous avons choisi de revoir le plan de circulation de la ville de Chalon qui datait de 1962, 50 ans sans adaptation à des évolutions de trafic pourtant massive » a rappelé Christophe Sirugue avant lancer « alors oui, cela a bousculé, fait grogner, comment aurait-il pu en être autrement lorsque vous changez des habitudes vieilles de 50 ans ? Il paraît que pour ne pas fâcher il ne faut rien faire, ne comptez pas sur moi pour cela ».

Ces vœux ont été l’occasion de saluer les associations sportives et culturelles qui ont particulièrement brillé tout au long de l’année. L’Élan Chalon,

La politique culturelle a été mise en lumière à travers les exemple de l’Espace des Arts, le musée Niepce, Denon, Chalon dans la Rue, le conservatoire sans oublier un mot sur l’enseignement supérieur sur Chalon qui proposera probablement un cursus jusqu’à Bac+5 Master.

 Une gestion rigoureuse des dépenses publiques

Pour conclure cette traditionnelle séance des vœux, Christophe Sirugue en a profité pour revenir brièvement, sur la situation financière de Chalon et de la collectivité. Objectif, rappelé la ligne menée par la majorité, une diminution des dépenses de fonctionnement, l’accent placé sur l’investissement, pour porter les entreprises synonymes d’emplois et de développement. « Tout se tient, et nous continuerons au rythme qui est le nôtre à investir pour Chalon et le Grand Chalon » a indiqué Christophe Sirugue avant de conclure son discours sur une notre très politique, « je pense que si nous-mêmes, ne sommes pas porteurs d’une vision, d’une envie, d’une ambition, d’une volonté positive alors il n’y a aucune raison pour que d’autres le fassent à notre place sur notre territoire.

Pour certains ce lundi 7 janvier à l’Espace des Arts, une candidature de Christophe à sa succession lors des prochaines élections municipales n’était plus à écarter.

Les voeux se sont terminés par un petit spectacle (Chant et Danse) du Conservatoire à rayonnement régional.

Chant - Conservatoire à rayonnement régional Chant - Conservatoire à rayonnement régional Chant - Conservatoire à rayonnement régional Chant - Conservatoire à rayonnement régional Danse - Conservatoire à rayonnement régional Danse - Conservatoire à rayonnement régional