Les jeunes et Festibus !

Les SaônatesLa navette gratuite « Festibus », mise en place les 11, 12 et 13 juillet, au départ des Saônates d’été en direction des bars et discothèques aux alentours de Chalon-sur-Saône a eu un succès fou auprès des jeunes. Sur les 9 arrêts prévus, le grand rush s’est fait en centre-ville plutôt qu’aux Saônates d’été. Bilan : 23 personnes le jeudi, 35 le vendredi et 40 le samedi !

Pour plus d’explications, lire article précédent : La grande nouveauté des Saônates

98 jeunes ont essayé la navette, avec un pic de 40 personnes le samedi soir !

La navette Festibus a été mise en place pour permettre aux automobilistes de délaisser leur voiture afin de prolonger leur soirée en buvant un verre dans les bars de Chalon ou discothèques aux alentours. Elle a, par surprise touché une seule cible : les jeunes de 16 à 20 ans, sans permis, voulant se rendre dans la discothèque « Le premium ». Bien informés sur la mise en place de la navette, par le directeur du Premium, Hervé Vanneau, sur Facebook, les jeunes n’ont pas hésité une seconde.

Habituellement, ils utilisent leurs jambes pour s’y rendre, malgré le risque d’être renversé sur cet axe dangereux, utilisé par de nombreux poids lourds. Pour les plus avantageux, il est possible de payer le taxi, mais pour 30 euros l’allée, cela ne convient pas à tous. La mise en place de la navette permet donc également un brassage social important. Dans une ambiance de soirées lycéenne et étudiante, Malorie, 17 ans heureuse de prendre la navette avec ses amis, affirme : « D’habitude on y va à pied, on n’a personne pour nous emmener ».

« Il faut solutionner le problème de trajet des jeunes, la navette ne peut être que positive. Elle les sécurise et leur limite leur budget taxi » déclare Hervé Vanneau.

Aucun impact sur les 16 bars du centre ville qui ont obtenu une autorisation d’ouverture tardive pour l’événement « Ça n’a pas rapporté de clients malgré la communication qu’on a pu faire sur facebook, mais ça reste une bonne initiative » confie Jérémie Chrétien, responsable du bar « Paddy brothy’s »

Seulement, 1 personne refoulée

Un avantage supplémentaire : les jeunes sont déposés devant la discothèque, mais dans le cas où ils seraient refusés à l’entrée, la navette les attend et les ramène au centre-ville pour éviter qu’ils rentrent à pied ou attendent pendant des heures dehors.