Les couleurs du cheval noir

Le dixième festival d’arts du quartier de Kala Ghoda (cheval noir) s’est tenu du 2 au 10 février avec un succès accru. Il a apporté aux visiteurs diversités culturelles, animations et plaisirs.

Le cheval noir (emblême du quartier) a pris des couleursornée de petites chaussures en céramiqueDes expositions en galerie ou sur les trottoirs, des films, des concerts, de la danse, du théâtre, des ateliers, plus de 40 stands d’ONG, des promenades culinaires du monde entier et un festival de couleurs ont donné une ambiance enivrante à cette manifestation. « Je viens ici depuis 4 ans. Cette diversité artistique sur un même lieu me rend euphorique. Je découvre chaque fois des nouveaux aspects de notre art et de notre culture. », confie Sejal Gala,  jeune visiteuse.  Ce rassemblement permet aussi aux nouveaux artistes de montrer leurs œuvres.

 

 

Le stand de peinture pour les enfantsAu festival, outre de l'art, des voitures électiquesCette année, le festival s’est paré d’un côté écologique avec la mise en vente aux enchères de 4 voitures électriques, artistiquement peintes, de la société Reva. « La fête est beaucoup plus colorée cette année. Il y a nombreuses structures fascinantes comme ce cheval géant peint par de jeunes étudiants d’art, cette grande botte faite de petites chaussures… En plus, on dispose d’un plus vaste choix d’activités. Dans la même rue, mon enfant a fait de la poterie, s’est fait tirer le portrait… », observe Manisha, exposant d’art au festival. Le quartier est bourdonnant d’activités à toute heure de la journée. « Je n’ai jamais vu autant d’extravagances qu’ici. Tant de choses à voir, à faire. Cela me rend folle !! » s’émerveille Clairanda Gomes, touriste américaine.

voir aussi l’article sur la présence de l’Alliance Française au festival

La voiture électrique de la société Reva, peinte pour le festivalLe lancement de la voiture verte de la société RevaLe moteur de la voiture électrique de la société Reva

L'intérieur de la voiture électrique de la société Reva