Les certificats de maîtrise de l’autre langue

Sobre mais élégant, le stand de l’Université de Cambridge, et plus particulièrement de sa section examen, est à l’image de l’idée que nous nous faisons habituellement de l’Anglais traditionnel. Mais sous cette façade simple et pondérée se cache une organisation mondialement connue et reconnue pour ses certificats et ses diplômes de maîtrise de l’anglais.

Certificats d’anglais de Cambridge

Votre professeur d’anglais ne vous a jamais proposé de tenter l’expérience du Cambridge Certificate ? Si oui, vous savez déjà que les frais d’inscriptions sont élevés (500 à 600 francs), mais qu’en cas de réussite, votre curriculum vitae gagnera en valeur. Sinon, cet article est l’occasion d’en apprendre plus sur cet examen attirant chaque année plus de sept cent mille personnes du monde entier.
En revanche, vous devez être au courant de la montée en puissance de l’anglais dans le monde ; c’est ce qui a motivé la mise en place d’un système proposant une qualification internationale, née dans les années 1960 à l’université de Cambridge. Les cinq niveaux d’examens qui en ont résulté (Key English Test, Preliminary English Test, First English Certificate, Certificate in Advanced English et Certificate of Proficiency in English), auxquels se sont récemment ajoutés les trois levels, pardon, niveaux de Business English Certificates, plus utiles dans un contexte professionnel, et les trois sortes de Cambridge Young Learners English Tests, qui s’adressent tout spécialement aux enfants de 7 à 12 ans, peuvent en théorie être passés dans tous les pays. Malheureusement, certains manquent d’infrastructures pour se le permettre. Et bien sûr, c’est en Angleterre qu’il est le plus couru, beaucoup d’étudiants étrangers y séjournant.
L’une des particularités de ces examens est de pouvoir être passés à n’importe quel âge et à n’importe quel stade d’étude, du moment que l’anglais n’est pas votre langue maternelle… Des collégiens peuvent côtoyer des étudiants, le seul critère étant la maîtrise de la langue. Le seul problème que ces différences peuvent poser est la communication durant l’examen oral. En effet , il ne se passe pas en face-à-face avec l’examinateur, mais avec un autre candidat tiré au hasard. Evidemment, deux examinateurs sont aussi présents, mais uniquement pour orienter la conversation et évaluer la performance des aspirants au diplôme. Les autres facultés prises en compte sont la compréhension orale, avec un questionnaire sur divers enregistrements, la lecture, avec des exercices sur plusieurs textes, la maîtrise de l’anglais, à partir de questions de grammaire ou de structure, et enfin l’expression écrite.
Ne vous attendez pas à recevoir les résultats rapidement : les copies transitent d’abord par la Grande-Bretagne pour la correction et la notation. Mais si, trois ou quatre mois après les épreuves, vous recevez votre diplôme, réjouissez-vous car il pourra vous aider à partir plus facilement à l’étranger, et vous ouvrira même les portes de nombreuses universités de Grande-Bretagne et d’Amérique du Nord si vous obtenez le grade quatre ou cinq. Si votre rêve est de partir étudier dans un pays anglophone, pensez aux Cambridge Certificates, cela pourrait vous être d’une grande utilité !