Le Domaine Chanson à travers ses métiers

Le domaine Chanson emploie 45 personnes de façon permanente, ainsi que 80 personnes

extérieures. Tour d’horizon des métiers présents…

Tonneaux dont le contenu est vérifié chaque jour par les cavistesAu domaine Chanson, c’est Jean Luc Cortier qui reçoit commercial sédentaire, il ne travaille quasiment exclusivement que là-bas. Son métier est simple: faire découvrir les richesses du domaine aux visiteurs et promouvoir la marque auprès des potentiels clients, comme des sommeliers ou des restaurants. Sa tâche est essentielle pour assurer les débouchés au domaine, et ainsi faire fructifier économiquement un long processus qui a débuté lors des vendanges…

Les cavistes ont aussi un rôle décisif. Ceux-ci prennent des échantillons pour surveiller chaque pièce de vin du demi-muid (tonneau de 350 L, la pièce bourguignonne fait, elle, que 228L).Ils travaillent sous les ordres des œnologues. Leur labeur s’arrête quand le vin est mis en bouteille.

 

Des rôles bien définis

Espace de vente dans les anciennes écuries du BastionLes œnologues organisent le travail de la cuverie, de la cave, et de l’embouteillage. Ils sont donc responsables de toutes les étapes de la création du vin, de la vinification à l’embouteillage. Parmi ces étapes, c’est le travail de l’élevage qui permet de donner la patte de la maison Chanson. La patte d’une maison représente en quelque sorte son « style ».

Jean-Luc Parent est lui le chef de culture du domaine, sans lequel tout ce minutieux engrenage serait désorganisé. Il planifie les travaux de la vigne pour toutes les équipes. Ces équipes sont composées d’ouvriers ayant chacune des tâches bien définies. Les tractoristes conduisent les emjambeurs. Les tâcherons se voient confier une parcelle à gérer tout au long de l’année. Les ouvriers qualifiés sont chargés des travaux qualifiés de la vigne, par exemple la taille et l’ébourgeonnage. Les manœuvres s’occupent des travaux moins qualifiés tels que tirer les sarments ou attacher les baguettes. Des saisonniers sont embauchés en renfort lors des périodes importantes comme les vendanges… toutes ces mains sans lesquelles le vin n’aurait pu exister…