« La montée d’ici 3 ans »

Eric Catinot revient sur le bon début de saison de Chalon et dresse un premier bilan après cinq journées de championnat.

 Après la rencontre contre Bobigny que retenir de ce match (victoire 36-35) ?

C’était le match de tous les dangers parce que c’est une équipe qui a beaucoup de qualités rugbystiques et athlétiques. Elle aurait pu aller s’imposer à Lille (courte défaite 18-12). En première mi-temps on maitrise le match, mais en seconde période on a connu une baisse de régime, on était entamé physiquement. On a bataillé jusqu’au derniers instants pour arracher la victoire.

Les objectifs ont-ils changés ?

Non l’objectif est toujours le maintien mais maintenant on en connait plus sur notre potentiel. Il nous faudra également faire attention aux blessures.

« Assurer le maintien »

Aujourd’hui, Chalon est 5ème au classement et à 1 point de Vienne, c’est une très bonne place ?

Oui, on a un calendrier favorable avec un bloc de cinq matchs dont quatre à domicile et un déplacement à Strasbourg, ce qui peut nous assurer le maintien tôt dans la saison.

Quel bilan pouvez-vous tirez après un bon début de saison ?

C’est satisfaisant car sur le plan mathématique on compte 12 points sachant qu’on a fait trois déplacements et que nous avons reçus deux fois. Aujourd’hui le match nul acquis à Saint-Etienne et les deux points de bonus nous donnent une marge sur l’objectif du maintien.

« Désir d’une grande saison »

Etes-vous satisfait du groupe ?

On savait le recrutement que l’on a fait, le groupe vit très bien. Il répond aux exigences de la fédérale 1. Le groupe, a une réelle envie de faire une grande saison.

Ce week-end vous vous déplacer à Bourg, le premier de la poule. Comment allez-vous aborder ce match ?

On va chez un favori à la montée en Pro d2. Bourg domine la fédérale 1, et ce club c’est renforcé dans ses lignes arrières pour atteindre son but. On est handicapé par des absences mais nous y allons sans pression, on n’a rien à perdre.

Comment envisagez-vous la suite de la saison ?

On va profiter de la trêve pour se régénérer, récupérer nos blessés afin d’être prêt pour la réception de Dijon. Il faudra assurer le maintien le plus rapidement possible et pouvoir accrocher la quatrième place synonyme de qualification. Le maintien acquis rapidement, on pourra avancer les chantiers en cours au sein du club, et à terme, prétendre à une montée en Pro d2 d’ici 3 ans.

Justement quels sont les objectifs du club ?

L’objectif est de créer un club pérenne et entrer dans les 30 meilleurs clubs de France. Mais cela ne se fera pas au détriment de certaines valeurs comme la pluriactivité des joueurs ou encore la formation des jeunes.

« Rebâtir un projet »

Eric Catinot est arrivé au rugby à l’âge de 6 ans à Saint-Gobain. Il termine sa carrière de joueur en 2000 à Oyonnax, club qu’il a entrainé entre 2002 et 2007. C’est la passion qui l’a amené dans ce sport, « ça c’est fait naturellement » dit-il. Educateur sportif de profession, le métier d’entraîneur « a toujours été dans ma perspective » souligne le manager. « Quand j’avais 16 ans, je m’occupais des benjamins de 12 ans » explique-t-il.

« Je m’occupais des benjamins »

Alors qu’il était encore à Bourgoin, le président du club le contacte pour des conseils sur la reconstruction du club chalonnais. Eric Catinot dit Cati, décide de rester à Chalon, son club de cœur même s’il aurait pu rester en Pro d2. « Ici j’avais l’occasion de rebâtir un projet de a à z comme à Oyonnax » dit-il avant de poursuivre « une autre expérience dans le rugby professionnel ne m’aurait rien apporté de plus ». « J’ai accepté de venir pour la beauté du projet et les relations humaines avec les gens qui y participent » explique l’ancien joueur de rugby. Il suit actuellement une formation de manager général de club sportif à l’Université de Limoges avec Zinedine Zidane.

 

 

B.P