La fusion du graphisme français et de la musique indienne

Les graffeurs, Migwel, Dezer et Keflione, de la société SOAP, localisée à Rennes ont été invités pour participer à « The French Touch », le festival de l’alliance française de Bombay. Leur but était de réaliser des toiles basées sur neuf sentiments, par exemple la joie, le rire.

3 grapheurs s'invitent à l'Université de St Xavier dans le cadre du festival de l'Alliance française de Bombay "French Touch"La soirée du 27 mars à l’université de St Xavier a été conçue comme la fusion entre la musique classique indienne et le graphisme à la française. La chanteuse de musique classique Karnataka, Vasumati Badrinathan, a présenté plusieurs morceaux pendant une heure. Durant ce temps-là, les artistes ont essayé de lier leur œuvre à la musique. Par exemple sur la toile de Dezer le mot RAG dans l’écriture hindi signifie en très simple terme « musique classique indienne ». L’image de Ganesh sur la toile de Migwel au milieu est liée à la chanson dédiée au Dieu Ganesh. Sur le graphe de Keflione, l’expert calligraphique, se trouve le nom de la chanteuse en bas, au milieu le nom du dieu Krishna. Keflione a essayé d’apporter sur son œuvre différents éléments au rythme du changement de morceaux.


En images