JP Blondet, super flic de la Brigade des stupéfiants et du GRI

Jean Philippe Blondet commence à être habitué des interviews devant les caméras de Typo. Pour cette nouvelle édition, il revient sur son rôle au sein de la brigade des stupéfiants de Chalon-sur-Saône et également sur le Groupement d’Intervention Régional (GIR), un service pluridisciplinaire, créé en 202 sur la volonté de Nicolas Sarkozy, qui amène sur certaines enquêtes les forces de police à travailler avec d’autres services de l’État comme les Impôts, la police technique et scientifique, la douane, les maîtres chiens, etc. L’occasion à travers cette interview de revenir sur quelques-uns des plus de 70 métiers qui sont ainsi proposés au sein de la police nationale. Des métiers qui fascinent toujours les jeunes à en observer la fréquentation des stands durant le salon. Mais gare aux stéréotypes prévient Jean Philippe Blondet, la réalité rattrape souvent les fantasmes lorsqu’il s’agit d’une scène de crime, un accident routier… La réalité semble somme toute moins attirante.