Gérard Jacquet, peintre international polyvalent

P1260540 (Copier)

P1260543 (Copier)A Romenay, petit village médiéval, Gérard Jacquet de St Nizier nous ouvre les portes de sa maison pittoresque « Le maison penchée » et nous emmène dans son atelier où plus de 2000 personnes se sont déjà arrêtées depuis avril 2013, où fresques murales aux styles multiples, tableaux, livres s’entremêlent.

Portrait d’un artiste vivant dans plusieurs univers, tout aussi captivants les uns que les autres.

Gérard Jacquet s’est installé en Bresse « coin tranquille et inspirant » cite-t-il, il y maintenant 9 ans. En passant par différents styles, genres et supports : art sacré, renaissance, fantastique, moderne, des natures mortes, des trompes l’œil, des tableaux, des fresques murales, des ornementations, des décorations d’intérieurs, des peintures aux ocres et pigments naturels… Gérard Jacquet est un artiste passionné, qui se complète « J’aime changer de monde, d’univers, car si j’en gardais un, je serais vite hypnotisée » confie-t-il.

Son parcours

P1260509 (Copier)En 1975, il est chef d’une entreprise de peintre en lettre où il emploie 4 salariés. En 1990, il quitte tout pour des raisons personnelles, devient indépendant et ouvre une entreprise de décoration d’intérieur jusqu’en 2005 où ils exploitent ses compétences en fresques murales. Aujourd’hui, à 63 ans, il continue de peindre ses fresques en tout genre, mais essaye avant tout de profiter et ne se déplace plus à l’étranger. Depuis une dizaine d’années, il s’est également lancé dans la peinture sur tableaux ainsi que dans l’écriture.

Les fresques murales, activité principale et commerciale… des châteaux de France au palais du Roi du Maroc

Connu internationalement de bouche à oreille, sans jamais avoir fait de communication, Gérard Jacquet a travaillé partout : dans des châteaux, des restaurants, des discothèques, des salles de séminaires, des maisons, de grands palaces comme l’Hôtel Palace en Lausanne… Il a travaillé, par exemple, pour le roi du Maroc pendant 3 ans où il peint une verrière et 300 chambres de grand Hôtel à Casablanca et Rabat.

Gérard Jacquet s’adapte en fonction du client « Je marche au coup de cœur, en fonction du support et de l’inspiration » déclare-t-il.

« Si je n’ai pas d’objectifs, je ne fais pas… Il me faut un résultat » ajoute-t-il.

Ses hobbies

Fresque de GérardSon principal hobby est le fantastique. Passionné depuis toujours, il crée des tableaux de ce genre. Il a dédié sa maison penchée, du 17e siècle, au style original et fantastique, à la science-fiction et organise des rencontres du fantastique et de la science-fiction tous les ans (la dernière en mai 2013). Ses tableaux ne sont pas en ventes, mais seulement exposés à l’atelier.

Son deuxième hobby est l’écriture : 2 livres sont en ventes et le 3e est en cours… Il a édité en 2012 « Chronique d’XB22, la guerre des machines 2050, les Baykales » qui se vend très bien et où l’on retrouve ses tableaux fantastiques en illustration. Le deuxième livre « L’ombre d’Antinéa les immortelles » est un recueil de poésie. Gérard Jacquet se plongera dans l’écriture du 3e cet hiver « Je travaille beaucoup l’hiver, c’est une période calme et inspirante » cite-t-il.

Exposition à la galerie du musée

P1260547 (Copier)L’artiste expose ses peintures aux styles romantique, néo-classique ainsi que certaines natures mortes dans une galerie communale juste à côté de sa maison penchée. Il partage l’exposition avec d’autres artistes.

En ce moment, c’est avec Christian Reynaud, ex-peintre en lettre, reconverti dans la décoration d’églises et dans les peintures à l’aquarelle, qu’il expose. La collection de Christian Reynaud met en avant le terroir de Saône et Loire. Il ne voit pas cela comme une concurrence « Quand je vois d’autres expositions je m’oublie, j’aime partager avec les autres », affirme-t-il.

Devant la galerie est également exposée une sculpture, faite par l’artiste, représentant une fusée, toujours dans le thème du fantastique.

Quartier des arts

L’artiste a créé un quartier des arts regroupant sa maison, la galerie du musée, le salon de thé de sa sœur « Aux années folles » qu’il a entièrement décoré de fresques et de peintures sur verre.

Ses projets et dates à retenir

La commune de Romenay aimerait voir apparaître sur sa place une fresque de 100 m2 ! Gérard Jacquet commencerait le chantier en septembre prochain (les dates ne sont encore pas définies).

Prochainement, du 19 au 28 juillet, à la galerie du musée : « De l’art antique à l’art sacré », exposition sur les ocres et pigments avec démonstration, où Gérard Jacquet sera présent.

 Contacts

NDLR N’hésitez pas à rencontrer l’artiste et à découvrir ses œuvres dans son atelier ou dans la galerie juste à côté, à l’adresse ci-dessous :

La Maison Penchée, Place du musée, 71 470 Romenay.

Vous pouvez éventuellement le joindre au 03 85 40 38 22 ou par mail : lamaisonpenchee@hotmail.fr