Fête de la Rose : une 40e édition sous le signe du Changement

La traditionnelle fête de la Rose se tenait ce dimanche 19 août à Frangy-en-Bresse pour sa 40è édition. Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif et Marisol Touraine, ministre de la Santé et des Affaires sociales ont fait le déplacement pour ce rendez-vous qui résonne désormais comme une tribune nationale, marquant la rentrée politique du PS.


Signature du livre d'or

C’est sous un soleil de plomb que les bénévoles, souvent des fidèles depuis la création de la fête par Pierre Joxe en 1973, s’activent en cuisine. Pour cette 40è édition de la Fête de la Rose, ce sont 640 repas qui ont été réservés. En cette année de victoire de la gauche aux élections présidentielles et législatives, militants et sympathisants se sont déplacés en nombre pour ce premier temps de la rentrée socialiste. Peu avant midi, sont arrivés, Arnaud Montebourg. Accueillis par le maire de la commune de 650 habitants, Jean Meunier, les deux ministres de Jean-Marc Ayrault, en compagnie des députés PS de Saône et Loire se sont arrêtés sur le Livre d’or, et sont partis à la rencontre des sympathisants avant de se mettre à table. Au menu, une ambiance festive, repas champêtre et bans bourguignons avant l’heure des discours, devant une centaine de militants, aux alentours de 16 heures.

Arnaud Montebourg a présenté sa feuille de route

Arnaud Montebourg pendant son discoursDe nombreux médias présents dont les principales chaînes d'info télé

« 75.000 emplois industriels perdus en 10 ans, 900 usines fermées en 3 ans, avec en prime, des plans sociaux dissimulés », Arnaud Montebourg s’est montré très critique en dépeignant le tableau « de la France désindustrialisée laissée par la droite ». 31 ans après l’élection de François Mitterand à la tête de l’État, « le choix du 6 mai 2012 contient la même mission devant l’Histoire, redresser le pays là où on l’a laissé choir » a lancé le ministre du Redressement productif. Arnaud Montebourg est revenu sur la mission qui lui incombe et a présenté aux militants sa feuille de route pour la rentrée. Il a évoqué « la fin du laisser faire », centré autour de deux axes principaux, la création de la Banque Publique d’Investissement qui aura « pour objectif de replacer la finance au service de l’économie », et une Europe orientée vers la croissance. Pour Arnaud Montebourg, la rentrée sera difficile, « avec des victoires, mais aussi des défaites. Une chose est sûre, on ne redressera rien sans la case changement parce que les règles sur lesquels nous avons vécu sont mortes ». Pour le ministre, « la combativité, le volontarisme » sont les mots d’ordre de cette rentrée, au sein de son ministère qu’il a qualifié de « Ministère du Patriotisme économique »

 « Il y a 1800 jours d’une présidence de gauche »

« Cette 40è édition marque un bel anniversaire et le retour de la gauche au pouvoir avec cette volonté qui est la nôtre d’avancer et de transformer le pays » a confié à Typo Marisol Touraine.« Les sujets de la rentrée sont nombreux, ils seront abordés avec détermination et sérénité, dans la continuité des mesures qui ont été proposées aux Français, comme l’allocation de rentrée scolaire revalorisée ».

En matière de Santé qui voit son budget augmenter « de 4,5 milliards et demi de plus en 2013 qu’en 2012 », la ministre a pointé du doigt les déserts médicaux, promettant « les premières implantations dès le début de l’année prochaine ».

1000 personnes ont assisté au meetingLes 5 députés de Saône - et - Loire étaient présents

En réaction au dur réquisitoire de Jean-Luc Mélenchon dans le JDD sur les 100 jours de Présidence de François Hollande, la ministre des Affaires sociales a répliqué à la tribune, « il n’y a pas 100 jours et puis plus rien, il y a 1800 jours d’une présidence de gauche ». Une idée reprise par Arnaud Montebourg, « on ne change pas un pays en 100 jours, mais en 5 ans, c’est le mandat du peuple ».

Ce sont finalement près de 1000 personnes qui se sont rendues cette année à cette 40è édition de la fête de la Rose, bel et bien placée sous le signe du Changement. En attendant l’Université d’été de La Rochelle, la rentrée politique du Parti socialiste a sonné dans le fief bressan d’Arnaud Montebourg. En attendant la prochaine édition, les ministres ont prévenu que le chemin à parcourir sera long et tumultueux. Rendez-vous donc dans un an, pour un premier bilan.

 

Pour aller plus loin… en vidéo !


Interrogée par Typo sur la question du mariage homosexuel après les critiques de l’Eglise catholique, la Ministre aux Affaires Sociales et à la Santé à rappelé l’engagement de campagne de François Hollande. »Il appartiendra à l’Eglise de fixé les règles du mariage religieux, pour ce qui est du mariage civil, c’est un choix de la République et c’est un choix des français ».

Marisol Touraine, Ministre aux Affaires Sociales et à la Santé était l’invité d’honneur de la traditionnelle fête de la rose à Frangy-en-Bresse, fief d’Arnaud Montebourg, marquant la rentrée politique du parti Socialiste.

 

Réactions de Madame Edith Gueugneau, Député de la 2è circonscription de la Saône et Loire