OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Entreprenariat au féminin !

Farines, sucres aromatisés, préparations sucrées, préparations pour risotto, cake, cocktails, thés et infusions… Christelle Lotz s’est lancée dans cette fabrication originale en 2000, aujourd’hui elle est à la tête d’une PME « Légendes Gourmandes » composée de 7 salariés, avec 1, 6 millions de chiffre d’affaires ! Bel exemple de réussite féminine. Une visite de son atelier était organisée ce mercredi matin dans le cadre de la semaine de l’égalité hommes-femmes, au 40 rue des Confréries à Crissey.

Voir : Présentation semaine de l’égalité hommes-femmes

Une dizaine de femmes étaient présentes ce matin. Certaines sont OLYMPUS DIGITAL CAMERAvenues chercher des conseils, des idées en vue d’une future création d’entreprise, d’autres venues par curiosité. Kalra Martinez, chargée de projets à l’association FETE était présente, tout comme Yoris Gbadamoussi, conseiller en création d’entreprises BGE Perspectives.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAIssue d’une école de commerce à Paris, puis responsable marketing dans une entreprise, c’est à 28 ans que Christelle Lotz se lance dans l’aventure. Elle commence à créer dans un petit atelier de 12m2 ses préparations culinaires sucrées, salées : des confitures, fruits à l’alcool puis sucres aromatisés… En septembre 2010, Christelle donne naissance au magasin « Légendes Gourmandes », place St Vincent, à Chalon-sur-Saône. On y trouve des produits régionaux, fabriqués par ses soins ou reconditionnés. En mai 2010, lors d’un salon à Saulieu, elle fait sa première commande… et pas avec n’importe quel client : le chef Bernard Loiseau en personne, séduit par ses produits originaux et raffinés. À ce moment, elle décide de prendre un agent commercial et sa société ne cesse de se développer. Elle achète un atelier plus grand et ouvre un magasin à Villefranche (spécialisé dans la livraison de colis de fin d’année pour mairie, CE…) et étend son champ d’activité en Rhône-Alpes.

Elle est fière de son parcours et confie : « J’ai tout arrêté pour me OLYMPUS DIGITAL CAMERAlancer. Je suis fière aujourd’hui d’en vivre, de faire vivre mes 7 salariés et de former des jeunes. Même si au bout de 15 ans, je n’ai toujours pas le salaire que j’avais à Paris ! Je ne regrette rien, c’est une aventure humaine extraordinaire ! ». En effet, en plus de ces 7 salariés, Christelle prend annuellement 2 à 3 stagiaires issues de formations différentes. Actuellement, elle en a 3 (une de licence pro, une de CAP Vente et une d’école de commerce ».

Des produits raffinés, et colorés !

OLYMPUS DIGITAL CAMERAChristelle a développé plusieurs marques : les produits « Légendes Gourmandes », destinés aux épiceries fines, dans ses magasins… 600 produits haut de gamme existent à ce jour ( cookies en sachet, confiseries, cafés parfumés ». Les produits « Bo et Bon », sont destinés à la grande distribution. Ceux-ci représentent 10 % de son chiffre d’affaires. 100 produits sont en vente (sucres et farines aromatisés…). « La fabrication à façon », destinée aux grossistes, représente 20 % de son chiffre d’affaires. Tous ces produits sont aussi colorés que raffinés. En effet, Christelle accorde beaucoup d’importance à la présentation. 95 % de ses produits, sont achetés pour offrir en cadeau, il faut donc qu’ils soient agréables au goût, mais aussi à l’œil ! 2 fois par an, elle innove d’autres produits. En mars 50 ont été créés.

Tout est fait main !

Dans son atelier, les produits sont préparés, étiquetés à la main, OLYMPUS DIGITAL CAMERAstockés et envoyés ! Ses produits sont constitués de différentes matières premières, que les employés assemblent (sucres aromatisés, pépites de chocolat…). Par exemple, on trouve des préparations pour faire un riz au lait, un cake, tous les ingrédients sont présents, joliment présentés. Il suffit d’ajouter beurre, lait ou œufs à la maison. « J’essaye de commander mes matières premières aux locaux, mais ce n’est pas tout le temps facile en fonction des prix, je trie » commente t-elle.

Des conseils utiles aux femmes, futures chefs d’entreprises

OLYMPUS DIGITAL CAMERASuite à la visite de son atelier, Christelle livre ses conseils dans la création d’entreprises, et la gestion de celle-ci : “Ne jamais avoir un client qui représente 10 % de son CA, toujours se remettre en question, accepter la critique, se constituer très vite un réseau, ne jamais rester seule, renouveler sans cesse ses produits ou les décliner, surfer sur la tendance…” et bien d’autres encore.

Elle ajoute : “Il faut prendre le temps, avant la création et une fois par OLYMPUS DIGITAL CAMERAan, de savoir où on va et où on veut aller. Des formations existent à la chambre des métiers ou ailleurs, c’est très intéressant d’y assister”. Quant à sa place de femme, chef d’entreprise, elle avoue : “N’oubliez pas que vous êtes des femmes dans un monde d’hommes ! J’ai subi plusieurs discriminations en étant une femme : on m’a demandé de sortir mes diplômes, mon mari a dû certaines fois se faire passer pour le chef d’entreprise pour plus de crédibilité envers certains fournisseurs. Quand vous êtes une femme, vous êtes obligé de faire 10 fois plus pour prouver que vous êtes capable. Aujourd’hui, j’ai pris ma revanche, les banquiers m’appellent pour prendre des rendez-vous ! ».

Elle conseille également aux femmes de travailler avec des femmes, les relations sont plus efficaces et sans jeu de séduction. Quant à la vie de famille, il faut savoir concilier vie personnelle et vie professionnelle, savoir prendre du temps pour échanger avec les autres et prendre du recul même quand on est surchargé. “Il faut être sérieux, mais pas se prendre trop au sérieux, sinon on saoule tout le monde, on n’est pas non plus les rois du pétrole » dit-elle avec ironie.

Toujours innover

Christelle a créé récemment la B.I.G, site internet (présent également sur Facebook). On s’inscrit pour recevoir chaque mois à la maison une box, contenant des ingrédients innovants et recettes créatives, pour un coût de 18 euros/mois. “C’est une innovation, nous sommes les seuls à proposer des produits sur-mesure dans les box. On essaye de se démarquer avec des ingrédients originaux, que les clients  trouvent uniquement dans la box et peuvent tester. Pour nous, ça nous permet de tester les produits et d’utiliser les réseaux sociaux ».

Yoris Gbadamoussi, conseiller en création d’entreprises BGE, explique sa présence : ‘On ne l’a pas accompagné, mais on l’a sollicite souvent pour valoriser l’entreprenariat au féminin. Nous, au sein de BGE, nous aidons hommes et femmes à monter leurs projets, que ce soit par des formations, des accompagnements individuels… Nous sommes sensibles à cette semaine d’égalité, car nous proposons également des formations spécialisées aux femmes. Les femmes rencontrent des difficultés à concilier vie perso et vie professionnelle. Elles ont également moins confiance en elles que les hommes, mais cela à des avantages. Notamment, quand les femmes sont porteuses de projet, elles se remettent souvent en question et vont toujours au bout, elles sont plus rigoureuses’.

Pour plus d’informations, consulter : www.legendes-gourmandes.com

http://boetbon.fr/

http://la-big.com/