P1290895

Enfant de photographe, devenu grand reporter télé

Jacques Revon grandit sous l’objectif  de son père et son oncle, tous deux photographes. Il suivra le chemin de ses aînés avant d’évoluer vers le journalisme de télévision. Retour sur son histoire.

 

Jacques Revon en février 2015, lors de sa rencontre avec les élèves de l’Option Médias du Grand Dijon. Jacques a toujours plaisir à ce dialogue avec les jeunes et à transmettre sa passion photographique et télévisuelle.

Une passion familiale
Jacques a trois ans, curieux il s’intéresse déjà au travail de son oncle Frédéric Révon, Photographe installé à Lyon, 1951.
Jacques a trois ans, curieux il s’intéresse déjà au travail de son oncle Frédéric Révon, Photographe installé à Lyon, 1951.

À l’origine, une passion familiale, qui après l’oncle et le père, contaminera le fils : Jacques Revon. Capter la lumière, l’instant de vie, l’événement : c’est ce qui anime le photographe depuis sa tendre enfance.

Jacques Revon pour la dédicace de ses deux premiers ouvrages, au magasin et atelier photo de son père Charles Révon, Photographe-Portraitiste à Roanne (Loire), 1983.
Jacques Revon pour la dédicace de ses deux premiers ouvrages, au magasin et atelier photo de son père Charles Révon, Photographe-Portraitiste à Roanne (Loire), 1983.

Jacques Revon a commencé très tôt à côtoyer l’objectif.  Enfant, il prenait, déjà, la pose pour son père et son oncle. À l’adolescence, le jeune homme choisit d’arrêter ses études et annonce à ses parents son envie de devenir photographe. Il effectuera d’ailleurs ses 3 années d’apprentissage auprès de son père, Charles Revon, dans son atelier à Roanne. « Mes parents ont vu assez vite que j’aimais ça, et que je voulais en faire mon métier. » confie Jacques Revon.
Passionné par tous les aspects de la photographie, il s’intéresse à son histoire à travers les outils d’antan, aujourd’hui obsolètes face au numérique : le papier, les pellicules, les labos de développement et la technique utilisée, les premiers appareils et leurs évolutions… Cet intérêt l’amène, ainsi, à publier en décembre 2014 un livre « Une histoire de la photographie de l’argentique au numérique »

Les premiers pas professionnels

Diplômé, il intègre l’entreprise Citroën comme photographe.
Après avoir œuvré comme photographe durant cinq années au Centre anticancéreux de Lyon, Jacques travaille durant quatre ans pour la société Ilford à Lyon (fabricant de matériels photographiques : papiers, pellicules, films…). pour partir tester les pellicules sur le terrain. Tous ces voyages décuplent son goût pour l’aventure, l’information et le reportage.

Jacques, Revon après avoir goûté à l’argentique, aux objectifs, aux papiers s'est mis au numérique, ce qui lui permet d'avoir facilement des "clichés de ses rencontres
Jacques, Revon après avoir goûté à l’argentique, aux objectifs, aux papiers s’est mis au numérique, ce qui lui permet d’avoir facilement des « clichés de ses rencontres

Il rencontrera des photographes de tous horizons, de grands noms parmi eux : Robert Doisneau, Raymond Depardon, William Klein… Il en fera les modèles de ses photographies, espérant un jour raconter toutes ces rencontres et ces clichés de photographes photographiés.

Jacques Revon complice avec Robert Doisneau à la Fondation Nationale de la Photographie à Lyon, 1977.
Jacques Revon complice avec Robert Doisneau à la Fondation Nationale de la Photographie à Lyon, 1977.
Une carrière qui évolue
1989 : en reportage pour France 3 avec mon-ami Michel Garnier caméraman en zone tribale à la frontière de l'Afghanistan
1989 : en reportage pour France 3 avec mon-ami Michel Garnier caméraman en zone tribale à la frontière de l’Afghanistan

Jacques Revon rêve de journalisme, et c’est chose faite en 1981. Il débute sa carrière comme reporter d’images (JRI) chez France 3 Lyon. Par la suite rédacteur, puis journaliste spécialisé, et enfin grand reporter où il couvrira des conflits de guerre (1ère guerre du Golfe, Somalie ) mais aussi des reportages économiques, humanitaires ( Au Pakistan à Peshawar, travail de l’ONG  « ’Aide Médicale Internationale »), des rallyes aériens … Il ira aussi  dans de nombreux pays USA, Chine, Maghreb, Mexique… C’est ce qui fait la beauté et l’intérêt de ce métier de journaliste grand reporter : la diversité des sujets, des lieux, des rencontres…et les imprévus.

Plateau Vecteur Jeunes - France 3 Bourgogne Franche-Comté
Plateau Vecteur Jeunes – France 3 Bourgogne Franche-Comté

Il conceptualisera et animera, de 1993 à 1998, l’émission « Vecteurs Jeunes » : environ 180 émissions où 5 000 jeunes viendront écouter, discuter, échanger, témoigner, sur des sujets qui les concernent. Une carrière accomplie pour le photographe, commentant avec humour  : « Quand on vous dit de sortir par la porte, il faut revenir par la fenêtre ! »
Il choisit de partir à la retraite en 2008.
Comme son père et son oncle, Il a lui aussi transmis le virus à ses enfants. Même sa petite fille s’y met, développant méticuleusement ses clichés, à l’ancienne. Un héritage très émouvant pour le photographe.

une_histoire_de_la_photo

 

 Jacques Revon raconte l’histoire de la photographie depuis 1895 : ses débuts après l’invention de Niépce en 1826, son évolution, ce prisme de possibilités et ses techniques. D’abord attaché à son histoire familiale, imprégnée par la photographie, il révèle ses clichés d’enfance et ses souvenirs. Il n’aura de cesse de capturer l’image de tous les photographes qu’il croisera sur le terrain. Il partage aujourd’hui son expérience dans son livre  » Une histoire de la photographie, de l’argentique au numérique. Photographes… photographiés ! «