En route vers Monastir ! Jour 1 : Arrivée des groupes à Bruxelles

Arrivée du groupe français à Bruxelles
Arrivée du groupe français à Bruxelles

Imaginez un projet inter-académique, européen, qui interroge des lycéens et des collégiens, français, allemands, tchèques et croates autour d’une problématique commune liée à l’avenir de la terre. Son nom : En route pour Monastir. Où comment organiser une conférence internationale des jeunes des régions du monde, pour l’avenir de la terre ?

Ainsi ce lundi 13 mai, 5 académies de France : Dijon, Lille, Grenoble, Nice et Nancy se sont donné rendez-vous à Bruxelles pour entamer la phase finale de cette année de travail organisée autour d’un sujet précis : la question alimentaire dans les pays nord/sud. Un travail engagé en classe qui a permis à ces jeunes de travailler en dehors des heures de cours sur les problèmes de la faim dans le monde et de proposer, grâce à des études de cas, des propositions concrètes.

Typo suit le groupe d’élèves dijonnais tout au long de ce séjour de rencontres et vous propose de suivre quotidiennement cette aventure qui se tient du lundi 13 au jeudi 16 mai 2013. Au total, ce sont près de 100 jeunes de ces différents pays qui seront amenés à plancher sur cette problématique de l’alimentation. Des élèves encadrés par les autorités éducatives des différents académies et pays (Dareic, Davl et Aroéven pour l’académie de Dijon). Deux objectifs se dessinent clairement pour les jeunes participants. Un premier opérationnel, la présentation aux responsables politiques officiels, les conclusions des travaux issus du projet unissant les élèves. Un deuxième pédagogique. Apprendre aux jeunes à décider démocratiquement, à débattre et argumenter ou encore à présenter et justifier les choix faits. Voilà l’enjeu de ce voyage de quatre jours.

En ce lundi 13 mai, les différentes délégations se sont rencontrées au centre Vincent Van Gogh/Chab où ils seront logés la durée du séjour. Arrivés au compte-goutte, les délégations ont fait connaissance autour de plats traditionnels rapportés par chaque groupe, les incitants à communiquer, échanger, évoquer les traditions propres à chaque région, à chaque pays. Lors de cette première soirée passée ensemble, chacun a été invité à partir à la rencontre de son voisin, d’une autre académie, d’un autre pays européen pour apprendre à se connaître, à travailler ensemble à travers des jeux visant à développer la cohésion de groupe. Le travail autour des différentes motions qui seront présentées aux élus débutera véritablement demain au Comité des Régions. La principale motivation de ces jeunes : « les rencontres, en apprendre plus sur les sujets que les autres ont pu proposer ; casser le quotidien et découvrir autre chose » confie Salma, 16 ans de l’académie de Lille. « C’est une sensibilisation aux problèmes du monde, et une démonstration de notre engagement pour essayer d’y répondre », renchérit Clara, 16 ans.

Quelles motions, quels axes de travail ont été choisis par les élèves ? La suite à retrouver demain sur Typolemag.info.

 A noter que cette conférence fera l’objet d’un reportage vidéo.

Une réflexion au sujet de « En route vers Monastir ! Jour 1 : Arrivée des groupes à Bruxelles »

Les commentaires sont fermés.