En route pour Monastir, jour 3 : Comité des Régions élu, les trois commissions se mettent au travail avant la dernière ligne droite

Les jeunes ont de nouveau pris la direction du Centre de Conférence Albert Borschette ce mercredi matin pour une journée conséquente de travail. La matinée est consacrée au travail du Comité des Régions, composé de lycéens élus, parmi lesquels, la Présidente, Clémence Pierron qui ne cache pas une certaine part de fierté d’ « avoir été élue par des gens qu’elle ne connaissait pas il y a encore trois jours

À ses côtés, les jeunes élus représentant le Comité des Régions surplombent la grande salle de Conférences où sont installés les autres jeunes, attentifs au discours d’ouverture de leur camarade Présidente.

Le rôle du Comité aujourd’hui : décider des résolutions, travaillées par les différentes commissions, qui seront présentées le lendemain aux partenaires officiels.

À la suite du boulevard des projets qui s’est tenu la veille dans une salle similaire, où les élèves ont dû vanter les mérites de leurs différents projets, trois commissions de travail ont aujourd’hui vu le jour. Ainsi, les jeunes, après émargement, ont été répartis dans chacune d’elle : Alimentation, Européenne, Pays du Sud.

Chaque groupe a nommé son rapporteur, chargé du compte rendu public des travaux effectués, son président, chargé de distribuer la parole selon des règles bien précises afin que chacun soit écouté. La mission de ces trois commissions consiste à sélectionner et hiérarchiser deux à trois résolutions que les élèves souhaitent défendre durant l’Assemblée générale qui se tiendra l’après-midi. À partir de ces projets soutenus, le Comité des Régions se basera sur les comptes rendus pour voter une à deux résolutions, présentées (s) dès jeudi matin aux élus officiels du Comité des Régions (voir encadré)

Des règles précises sont à respecter. Ainsi, pour leur conclusion, le rapporteur de chaque commission bénéficiera de dix minutes de temps de parole, trois minutes pour la présentation, sept minutes pour les questions. Les autres commissions ont la possibilité de poser au maximum deux questions. Respect et écoute de l’autre, prise de décision, esprit de synthèse… Autant de points mis à l’honneur à travers ces activités.

  • Mais au fait, le Comité des Régions, c’est quoi ?

Le Comité des régions (CdR) est l’assemblée des représentants locaux et régionaux de l’Union européenne. Créé à la suite du traité de Maastricht, le 9 mars 1994, il est l’assemblée politique qui fait entendre la voix des collectivités territoriales, y compris les régions ultrapériphériques, au sein de l’Union européenne

Mis en place en 1994, le Comité des régions a été créé afin d’aborder deux grandes questions. En premier lieu, environ trois quarts de la législation communautaire sont mis en œuvre au niveau local ou régional ; il est logique dès lors que les représentants des collectivités locales et régionales ont leur mot à dire dans l’élaboration des nouvelles lois communautaires. En deuxième lieu, l’on craignait à l’époque que les citoyens ne soient laissés à l’écart de la construction de l’Union. Associer le niveau de gouvernement élu le plus proche du citoyen était l’une des manières de combler ce fossé.
(Sources Wikipédia.org)

 Les élèves en plein travail, répartis dans les trois commissions :