DSCN1250 (Copier)

Découvertes plurielles

Tourisme

Au-delà de la découverte de la culture centre-africaine, le Burkina Faso est un pays riche en ethnies, en paysages, en sites naturels remarquables et traditions ! L’est du pays, aux frontières du Niger et du Bénin est le lieu phare des touristes. Le touriste a le choix entre de nombreux circuits associant Burkina et Niger (au cœur du parc W), sans qu’il soit besoin d’obtenir un visa nigérien en plus du visa burkinabé. Le tourisme n’étant pas développé, il est préférable de contacter des guides.

Plus de la moitié des touristes sont des Français, les autres sont Américains, Italiens, Espagnols, Allemands… La plupart viennent pour une semaine. Il faut préférer la saison sèche, de novembre à avril.

DSCN1187 (Copier) Les touristes logent généralement au Point Triple, s’ils visitent le Burkina, ou sur l’île du Lamantin ou à l’Hôtel de la Tapoa (en plein cœur du parc W) s’ils logent au Niger. Les trois lieux touristiques incontournables sont l’île du Lamentin, le parc W et le parc d’Arli.

DSCN1202 (Copier)Six guides régionaux possèdent leur carte officielle dans cette région est du Burkina. Ils travaillent beaucoup dans le parc W, d’Arli et de Pengari. Depuis septembre 2013, une quarantaine de Français, des Belges, des Danois, des Italiens et Américains s’y sont déjà rendus.

DSCN1179 (Copier)Ouoba Souglimpo Pascal, éco-guide touristique Burkinabé, spécialiste du Parc W côté Niger, Burkina et Bénin, explique : « Le tourisme ici n’est pas bien organisé, on développe cela par bouche à oreille. Je ne dépends d’aucune structure, je suis complètement indépendant. Les touristes m’appellent et j’organise de A à Z leur voyage. Je les récupère à Ouagadougou, ou leur envoie un bus pour les emmener à Diapaga. À partir de Diapaga, j’organise les circuits, des randonnées, fais venir un traducteur si besoin, loue les hébergements, réserve les restaurants… Toutes les informations sont données au préalable aux touristes par mail. Je conçois mes circuits sur mesure, adaptés aux besoins et au budget de chacun ». Côté culture, Ouoba invite les touristes à échanger avec la population, autour d’un plat traditionnel ou de la bière locale de mil. Il est possible de découvrir les danses typiques, la fabrication du savon burkinabé, l’art du tissage de pagnes, ou de rencontrer des guérisseurs traditionnels…

DSCN1278 (Copier)Pour contribuer au développement touristique de la région de la Tapoa, Ouoba promeut depuis peu une activité escalade dans la falaise de Gobnangou, située entre les parcs d’Arly et du W, et qui regorge de nombreuses cascades,. Une vingtaine de pistes sont équipées sur 40 kms et 100 mètres de hauteur, du niveau 4 au niveau 7. Ouaba détient une attestation pour encadrer les grimpeurs.

DSCN1153 (Copier)De nombreux circuits sont organisés uniquement au Burkina : par exemple dans la région de Bobo (de nombreux sites culturels à visiter, festivals…) ou la région du Sahel (dunes de sables, barrages, oiseaux migrateurs). Chaque région détenant ses propres spécificités, au touriste de sélectionner un territoire, en fonction de ses envies : découvertes culturelles, naturels, sportives…

Contact : Ouoba Souglimpo Pascal, sougliouoba@yahoo.fr, 00 226 70 34 30 60 / 78 48 12 40.