De jeunes reporters au pays khmer

Un livre de Dane CuypersOn parle de notre  Magazine Typo Extramuros Cambodge

Publié le 29 novembre 2012 par Dane Cuypers, écrivain et journaliste, grande « amie » du Cambodge, auteur de Tourments et merveilles en pays khmer *

Vous partez au Cambodge ou simplement ce pays vous intéresse… ne passez pas à côté de Cambodge année 32 – reconstruction d’un royaume meurtri. Le titre ne reflète pas complètement la richesse de ce livre-guide conçu, rédigé et publié par Typo, qui depuis bientôt quinze ans mène une formation à la presse au sein des lycées de l’Académie de Dijon. Dont la production de Hors-Séries. Mali, Québec, Vietnam, Bombay … les jeunes partent en reportage et travaillent dur pour aboutir à la publication. La livraison sur le Cambodge est tout simplement passionnante. Le regard des deux reporters, Alexis Hontang et Quentin Guillet, remarquablement encadrés par Dominique Gaye, est pertinent et sensible. Il a aussi une fraîcheur revigorante.

Tant les articles que les superbes photos invitent à un voyage passionnant qui ne laisse aucun sujet de côté : « le génocide khmer rouge » avec des interviews de Somanos Sar (auteur de Apocaplypse khmère), de Sothik Hok, directeur du Sipar, de Kem Kimlang, directrice d’Enfants d’Asie, et bien d’autres dont un grand entretien avec François Bizot (auteur de Le portail et Le silence du bourreau) ou avec François Ponchaud (Cambodge, année zéro) qui, comme d’habitude, ne mâche pas ses mots ; « le Cambodge aujourd’hui » passe en revue les droits de l’homme avec des propos très éclairants de Pung Chhiv Kek, directrice de La Licadho, sur les expropriations, nous balade dans Phnom Penh, dans les rizières ou sur le Tonlé sap (et me fait l’honneur d’un papier intitulé Le regard de Dane) ; les ONG ne sont pas oubliées (Friends, le Sipar, Handicap International et Phare Ponleu Selpak à Battambang (qui est partie prenante de l’aventure de la pièce L’histoire terrible mais inachevée de Norodom Sihanouk, roi du Cambodge ); l’art khmer n’est bien sûr pas oublié ; ni la savoureuse cuisine. Bref c’est un réservoir d’infos et de pistes pour entrer au pays khmer de belle et intelligente façon.

Pour l’acheter, envoyez un mail à domgaye@gmail.com. Il vous en coutera 7 euros (frais de port inclus, en timbres, par chèque ou virement). Et allez faire un tour sur www.typolemag.info. Qu’attend l’Education Nationale pour multiplier ce type d’actions ? La fin du monde le 21 décembre prochain peut-être …

* Paroles de Dane dans la revue XXI : « J’ai rencontré le Cambodge par hasard, j’en ai été retournée et j’ai écrit Tourments et merveilles en pays khmer paru chez Actes Sud en 2009. J’ai organisé en 2010 un festival de cinéma à L’Entrepôt à Paris autour du Cambodge et récidivé en 2011. Le Cambodge n’est pas de tout repos mais le peuple cambodgien est irrésistible… J’ai un blog www.atmotsphere.org, que je qualifie de « sentimental et coléreux », où je me commande des papiers : c’est délicieux. »

 

Une réflexion au sujet de « De jeunes reporters au pays khmer »

  1. Bien sur qu’il faut mettre en avant le travail remarquable de Dominique GAYE et de tous les jeunes élèves bourguignons auxquels il transmets la passion du journalisme.
    L’approche est pédagogique et les résultats d’une qualité professionnelle. Un véritable exemple de ce que l’enseignement est capable d’offrir de mieux à des jeunes en terme de culture, d’ouverture d’esprit et de rapports humains. A l’heure ou nous ne parlons que de moyens financiers, Typo fait des miracles avec peu et soutenir cette initiative ne serait pas de l’argent mal placé.
    Philippe MAERTENS

Les commentaires sont fermés.