Coup d’envoi du Bac 2012, zoom sur Gabriel Voisin

Cette année, ils sont 482.846 inscrits aux bacs général et technologique et 171.702 au bac professionnel à avoir affuté leurs stylos pour cette session 2012. Elle a débuté hier par la traditionnelle épreuve de philosophie, zoom sur le lycée Gabriel Voisin à Tournus (71).

Le coup d’envoi est donné, celui d’une belle finale qu’engagent, comme tous leurs camarades de l’Hexagone, les 142 inscrits en Bac général et les 16 élèves en Bac technologique du lycée Gabriel Voisin de Tournus (71). Pour la filière technologique, il s’agit de la dernière promotion du Bac STI voué à disparaître dès l’an prochain suite à la réforme du lycée.

L’accent sur la fraude

Le Ministère avait prévenu, après les fuites à l’épreuve de maths du Bac S l’an dernier et plusieurs tentatives de tricherie, le mot d’ordre est donné. Les élèves sont prévenus et n’ont pas droit à l’erreur. « Les élèves ont pris connaissance de la circulaire du ministère, lue dans les classes, elle est également affichée dans les salles d’examen » confie Richard CHANTIER, proviseur-adjoint de l’établissement. De plus, et c’est une nouveauté,  en expérimentation cette année, et voués à se généraliser dans les années à venir, à  l’heure où Internet est dans les poches de la quasi-totalité des lycéens, « des détecteurs de portables sont mis à l’essai dans les établissements » continue le proviseur adjoint. Pas la peine d’essayer de les découvrir, « ils changent d’établissement chaque jour, voire après chaque épreuve » précise Richard Chantier. En cas de fraude, les conséquences sont grandes pour les candidats. Du blâme avec inscription au bulletin scolaire, la sanction peut aller jusqu’à l’interdiction de subir tout examen menant au baccalauréat, se voir refuser toute mention, et encore être interdit  d’inscription dans un établissement public dispensant d’une formation post-bac et ce pour une durée de 5 ans !

Coup d’envoi, avec philosophie

Elle débute traditionnellement le début de la session, l’épreuve de philosophie, redoutée par beaucoup, a donné le coup d’envoi de l’édition 2012 avec de beaux sujets proposés aux candidats. Les sujets dormait depuis le 8 juin dans le coffre fort du lycée, ce lundi matin, 8 heures pour les filières générales, ils sont sortis de leur enveloppe noire, sous les yeux de candidats stressés mais déterminés En filière littéraire, les candidats ont ainsi pu réfléchir aux valeurs du travail, commenter un extrait de texte de Spinoza ou encore répondre à la question : « Toute croyance est-elle contraire à la raison ? ». Les candidats en filière S se sont interrogés sur les notions de devoir et de vérité et ont pu répondre à une question d’autant plus intéressante en année électorale, « serions-nous plus libres sans l’Etat » ? Pour les candidats ES, la réflexion a porté autour du désir, du travail et de l’obéissance. Enfin, au lycée de Tournus, les 16 candidats au Bac STI se sont creusé les méninges sur ces deux questions : Faut-il être cultivé pour apprécier une œuvre d’art ?), et enfin, «  la recherche de la vérité peut elle se passer du doute ? ».

Réforme en vue

Le Ministère l’avait annoncé, le Bac STI (Sciences et Techniques Industrielles) disparaitra l’an prochain, laissant sa place au Bac STI2D (Sciences et Techniques I industrielles et du Développement Durable). Une nouvelle filière plus générale, jugée « moins intéressante », confie Colas, élève de Terminale STI. Pour lui, « les élèves vont retrouver plus de matières générales, perdre des heures de pratique. Il ne faut pas oublier qu’il s’agit tout de même d’une filière technologique » continue le lycéen avant de conclure «  il est cependant très intéressant d’inclure le domaine du développement durable ».

La réforme ne concernera pas uniquement les filières technologiques, les bacs généraux verront aussi s’engager plusieurs modifications, la plus contestée par le corps enseignant et les élèves, reste la suppression de l’épreuve d’Histoire Géographie en Terminale S. « Nous constatons cependant une remarquable volonté des élèves à participer à l’option facultative Histoire Géographie (entre 20 et 30, NDLR) » note Richard Chantier.

Alors que les candidats de la session 2012 vont plancher toute la semaine sur les épreuves restantes (langues, français, Histoire…), les élèves de première pensent déjà à l’échéance de l’année prochaine. Tous pont déjà pu travailler sur les nouvelles modalités du bac lors des séances d’accompagnement personnalisé, mises en palce par la réforme des lycée. Bonne chance à eux.