omgd_autorouteinfos_2016-28

Clap de fin pour l’OMGD

C’est en direct de la radio Autoroute info (107.7) que le clap de fin a été donné ce mercredi 30 mars pour les terminales de l’Option Médias du Grand Dijon (OMGD).

omgd_autorouteinfos_2016-62

Pour Louise-Adélaïde, Marie, Imane, Marie, Maxime, Vincent, Thibaut, Lucien… l’aventure média a commencé en septembre 2013 au lycée Charles de Gaulle de Dijon. Cette option, en plus du programme de classe, est une initiative du Clemi (Centre de Liaison de l’Enseignement et des médias d’Information), le service d’éducation aux médias du rectorat en partenariat naturel avec Typo. Elle a été, pendant ces 3 ans, encadrée, avec dynamisme, expertise, implication et passion, par Florence Letouz, professeur de lettres au lycée de Chevigny, où elle menait déjà depuis de nombreuses années des activités d’éducation aux médias.

omgd_autorouteinfos_2016-10
Nathalie Barbery, nouvelle (depuis novembre 2015) coordonnatrice du Clemi et Florence Letouz

Pendant ces 3 ans, les élèves de l’option, issus de différents lycées du Grand Dijon, ont pu apprendre à analyser la presse et à en produire à raison de 2 heures hebdomadaires le mercredi les 2 premières années et 1 heure en terminale. La première année, où ils étaient 17, a été consacrée aux bases de l’information et à la presse écrite, la seconde à la télé avec France 3 Bourgogne, et la dernière à la radio avec Autoroute info. Les jeunes journalistes ont analysé mais aussi produit, condition nécessaire à toute bonne formation. Ils ont ainsi écrit des brèves, des dépêches, des articles, réalisé une Une (lors de la Nuit de l’AFP), un JT, des émissions plateaux télé, et enfin un journal radio en direct sur Autoroute info, ce mercredi 30 mars. 4 d’entre eux ont participé, en juillet, avec Typo, pendant 5 jours, à la couverture télévisuelle de Chalon dans la Rue 2015. Ils étaient, alors, encadrés pour ce grand festival des arts de la rue par Antoine Gaveau, grand reporter à TF1 et premier rédacteur en chef de Typo Chalon en 98.

omgd_autorouteinfos_2016-38
Imane au micro pour parler de la cité internationale de la gastronomie et du vin. En radio, tout est écrit

Analyse, production mais aussi rencontres avec des professionnels des médias. Nos lycéens ont ainsi pu rencontrer Placide, dessinateur de presse, Makaila Nguebla et Jean Mati Osango, journalistes réfugiés politiques africains, Jacques Revon, journaliste télé et photographe de presse, Jérôme Berthaut, sociologue des médias et Maître de conférences à l’Université de Bourgogne, ancien journaliste à Lyon Mag, Jean-Pierre Stucki, délégué régional de France3 Bourgogne, Marjorie Boyet journaliste à l’AFP, Jean Paul Raulin, directeur d’autoroute Info, ancien journaliste et formateur à l’IPJ… Ils ont pu visiter France 3 Bourgogne et Autoroute Info.

omgd_au torouteinfos_2016-2
Thibaut, le présentateur du Journal, Lucien et Jean Paul Raulin : les derniers détails du journal radio de 17h…18 minutes de direct

C’est donc à Autoroute info, que ces 3 années, opération unique dans l’académie voire en France, se sont terminés au micro de la Radio. « 17h… Vous êtes sur Radio 66, la radio de la mobilité et du tourisme » sur 107.7… 18 minutes de direct radio : infos dont la cité internationale de la gastronomie et du vin à Dijon et la maison Rhénanie Palatinat, infos trafic autoroutier, reportages sur la réforme du code de la route, le rassemblement européen de cyclotourisme à Dijon, invité plateau où l’on parle d’autoroute et d’environnement… Réalisation sous la houlette formatrice de Jean Paul Raulin, directeur et de Paul Mathiot, rédacteur en chef et de toute son équipe. Un beau résultat d’une année de travail… Un pari qu’Autoroute infos n’a pas hésité à relever voire à inciter.

omgd_autorouteinfos_2016-76
Maxime, Maxime, Imane, Lucie, Louise Adélaïde, Thibaut (les deux Marie étaient en examen – c’est cela aussi être lycéen)

Nos jeunes journalistes lycéens se destinent pour beaucoup à devenir professionnels, même si ce n’était pas le but premier de cette option. Outre peut-être ce futur métier, ces 3 années leur ont permis de développer leurs sens critique dans un monde hyper médiatisé notamment par Internet, de vivre ensemble une expérience commune riche, de prendre la parole sur tout support, de développer un sens éthique journalistique, d’avoir du plaisir d’informer, d’avoir du plaisir tout court. Leurs sourires, leur bonheur, leur investissement, la qualité de leurs interventions et de productions étaient sûrement la meilleure récompense pour l’équipe encadrante et accompagnante. Tout cela, c’est aussi le rôle de l’école de la République, faire de nos élèves des citoyens éclairés…