Archives de catégorie : Japon

Passion Manga

Caro-lyn, passionnée de dessin, a découvert l’univers du manga durant ses années lycée. Imprégnée par la culture nippone et souhaitant faire perdurer cette passion, elle décide d’emprunter la voix artistique dès la sortie du lycée, en tant qu’illustratrice, principalement, tout en continuant son parcours de dessinatrice de mangas  En savoir plus sur les mangas. Elle expose et fait connaître son univers en Bourgogne depuis de nombreuses années, donnant aussi des cours de dessins. Aujourd’hui, il y a bien du chemin parcouru par la jeune fille qui s’émerveillait devant ces personnages japonisants. Elle dessine, scénarise, édite, et diffuse elle même ses propres mangas.

Sayonara

SAM_0634Au Japon, il est d’usage de commencer une lettre par des vœux saisonniers. Le bonheur associé aux feuilles rouges de l’automne, aux paysages blancs de l’hiver, à l’éclosion des fleurs de cerisiers ou au ciel clair de l’été, remplit les premières lignes de manière à diriger délicatement le lecteur vers un contenu plus informatif. Il fait beau et chaud à Tokyo, la saison des pluies semble être passée même si chacun s’étonne que cela n’ait pas duré plus longtemps.

Continuer la lecture de Sayonara

Des étrangers au club

le club de judo qu'a rejoint Sanni, au centre.
le club de judo qu’a rejoint Sanni, au centre.

Les clubs d’université au Japon suivent une logique bien différente de la nôtre. Portant chacun le même survêtement, leurs membres occupent leurs propres tables à la cafétéria et ne sortent qu’en groupes. Leurs entraînements sont presque quotidiens, et tous semblent sacrifier leur temps personnel au nom de l’équipe, même si l’activité du club ne demeure qu’extrascolaire.

Continuer la lecture de Des étrangers au club

À Hiroshima

Le Dôme de Genbaku qui a survécu au souffle de l'explosionAprès Kagoshima et Tokyo, les chroniques de ce mois-ci ont permis de découvrir différents milieux urbains du Japon. Or, il reste encore une ville, le symbole de la reconstruction du pays après la Deuxième Guerre mondiale, à aborder pour être plus complet : Hiroshima. Le 6 août 1945 à 8h15, « Little Boy » explosait au-dessus de l’hôpital Shima. Le premier « boum » d’une bombe atomique utilisée en temps de guerre sonne le début d’une triste célébrité dont la ville se serait bien passée.

Continuer la lecture de À Hiroshima

Virée dans le sud

vue sur Kagoshima, depuis ShiroyamaAu sud du Japon, il y a l’île de Kyushu. Au sud de Kyushu, il y a la ville de Kagoshima. La population y est plus âgée, le rythme moins soutenu qu’à Tokyo. Le tramway au look rétro se balade dans les avenues, avec en arrière-plan l’imposant . Certains jours, de la fumée blanche sort du cratère, rappelant que c’est l’un des volcans les plus actifs de l’archipel. Des refuges quadrillent la ville, ne sait-on jamais.

Continuer la lecture de Virée dans le sud

Une réception avec le président

Pour que la réception de l’ambassadeur soit une réussite, quelques tables recouvertes de douces nappes blanches sont dressées dans le jardin. Sous le chapiteau, des écrans sont disposés. Les serveurs en nœud papillon s’agitent dans les coulisses, et rapportent des plateaux d’apéritifs. Les coupes de champagne et les ballons de rouge sont distribués aux près de 300 convives qui se sont réunis en ce samedi 8 juin pour cet événement assez rare : la visite du chef d’État français à Tokyo. La dernière sortie officielle datait de 1996 – c’était avant la crise, avant Fukushima, une autre époque.

Continuer la lecture de Une réception avec le président

Tokyo vaut bien un billet

Célébration d'un mariage au temple Meji-jingu, à TokyoCela fait deux semaines que le soleil règne sur la plaine du Kanto. Mais, cher lecteur déprimé par le « printemps pourri », ne vous inquiétez pas, ce bonheur est court : la saison des pluies arrive très bientôt. Cette parenthèse réjouissante a été l’occasion de redécouvrir Tokyo, la capitale, près de 40 millions d’habitants. Les rues scintillent des enseignes lumineuses des boutiques, qui dominent la foule noire de monde.

Continuer la lecture de Tokyo vaut bien un billet

Des étrangers au club

le club de judo qu'a rejoint Sanni, au centre.
le club de judo qu’a rejoint Sanni, au centre.

Les clubs d’université au Japon suivent une logique bien différente de la nôtre. Portant chacun le même survêtement, leurs membres occupent leurs propres tables à la cafétéria et ne sortent qu’en groupes. Leurs entraînements sont presque quotidiens, et tous semblent sacrifier leur temps personnel au nom de l’équipe, même si l’activité du club ne demeure qu’extrascolaire.

Continuer la lecture de Des étrangers au club

Au festival de… Kanda

exemple d'un mikoshi dans la cour du Kanda-myojinEntre les gratte-ciels de verre et d’acier, les bâtiments en béton, et les larges avenues goudronnées, quelques temples aux piliers en bois se distinguent dans l’environnement tokyoïte. Une fois dans l’année, ils sont célébrés par les habitants. En ce week-end ensoleillé de mai, la foule grouille autour du Kanda-myojin, un des plus fameux sanctuaires de la capitale. Des odeurs de poulet grillé, s’échappant des stands de restauration rapide, se mêlent à ceux du poulpe frit ; le taiko – tambour – résonne accompagné de quelques notes de flûte ; des policiers crient aux spectateurs de s’écarter.

Continuer la lecture de Au festival de… Kanda

Contre la crise, taxons les beaux gosses !

C’est l’histoire d’un jeune homme qui travaillait dans une auberge. Il se tuait à la tâche, mais avait le droit de goûter au thé et au café que proposait l’endroit. Un jour, éprouvé par son labeur, il décidait de rester chez lui, dans la montagne. Des poissons, des baies, suffisaient à son bonheur… jusqu’au moment où l’envie de boire du thé se fit ressentir. « Je n’ai pas d’argent. Je ne peux m’en offrir. », pensait-il, « Je n’ai qu’une seule solution : recommencer à travailler. » Et il recommença à travailler. La morale : ne vous plaignez pas du labeur.

Continuer la lecture de Contre la crise, taxons les beaux gosses !

Rendez-vous en terrain de football inconnu

Au Japon, le soleil commence enfin à percer. Les sports professionnels qui se pratiquent en plein air en profitent pour débuter la saison. Autour du ​le kop des supporters du FC Tokyo (photo: I.Takeuchi), le stade de Tokyo, les vendeurs de sandwichs et d’écharpes revoient ainsi défiler les masses de supporteurs. En ce lundi ensoleillé de mai, le FC Tokyo reçoit le Jubilo Iwata pour le compte de la dixième journée de J-League, la première division de football.

Continuer la lecture de Rendez-vous en terrain de football inconnu

De retour au pays du kimchi

SAM_0687En cette sainte Golden Week*, les néons illuminent toujours le visage des passants dont les épaules et les avant-bras sont dévêtus. Or, des odeurs de poulet frit mélangées à celle épicée du gochujang – sauce épaisse à base de piments rouges -, montent vers le ciel. Le métro s’arrête désormais à Sinchon, Euljiro et Chungmuro. Je suis de retour à Séoul, la mégalopole sud-coréenne.

Continuer la lecture de De retour au pays du kimchi

Golden week

Ces derniers temps ont fleuri dans les villes des affiches demandant aux passants leurs plans pour la « GW ». Pourquoi pas un tour au parc d’attractions ? Pourquoi pas une virée dans le nord-ouest ? La « Golden week », la «GW», est une période phare dans le calendrier. Pendant une semaine, les jours fériés s’enchaînent, permettant aux employés de bureau d’enfin laisser tomber leur cravate pour respirer un peu.

Continuer la lecture de Golden week

Devant la télé japonaise

NHK (compagnie de diffusion du Japon)  - réseau public de télé, généraliste avec des déclinaisons plus thématiques
Réseau public de télé, généraliste avec des déclinaisons plus thématiques
Nihon Télébi – chaîne généraliste mais aussi beaucoup de mangas
Nihon Télébi – chaîne généraliste mais aussi beaucoup de mangas

Penché sur mon manuel d’apprentissage du japonais, le même conseil me vient à l’oreille. « Regarde la télévision ! C’est le meilleur moyen d’apprendre ». Face à ma surprise, on me rétorquait qu’à l’écran les kanji, – les idéogrammes chinois utilisés dans la langue japonaise – que j’avais appris en cours se répétaient plusieurs fois ; que des expressions utiles à la vie de tous les jours étaient reprises souvent ; que mon cerveau enregistrerait plus facilement les rouages de la langue de Matsuo Bashô*.

Continuer la lecture de Devant la télé japonaise