Archives de catégorie : Médias

6 ans déjà !

Le 5 janvier 2005 Typo a fêté ses 6 ans… 6 ans de travail de pionniers, de travail en équipe, de rencontres avec les jeunes de combien de pays ! 6 ans de travail, de reportages, de photos, d’images vidéo, 6 ans de reportages qui ont couvert tant de problèmes humains et sociaux, de reportages dans lesquels les jeunes ont mis leur talent, leur jeunesse et leur désir de parler, d’exprimer leurs opinions sur la vie qui les entoure Continuer la lecture de 6 ans déjà !

Un café avec Charlie

Tentative réussie à Dijon pour le premier café débat organisé par le journal Charlie Hebdo. Les animateurs voulaient plus de discussions citoyennes dans la capitale bourguignonne. Apparemment, le thème du port du voile islamique a mobilisé dans toutes les tranches d’âges…Philippe Corcuff, correspondant à Charlie Hebdo et dijonnais d’adoption, revient sur les origines de cette initiative. Continuer la lecture de Un café avec Charlie

La radio en France et à Dijon…

A la fin du siècle dernier, Edouard Branly inventa le radio-conducteur dit aussi cohéreur. Eugène Ducretet, après avoir réalisé la première émission de radio en mer en 1896, commença des essais sur la terre en installant un émetteur sur le 3ème étage de la tour Eiffel. Par la suite, de nombreuses expériences se multiplieront pour aboutir au développement de la radio dans les années 20. Les radios se multiplient alors pour aboutir à partir de 1981 à la création des radios libres.. Cette liberté d’expression est alors restreinte par l’intervention de l’autorité publique mais le développement du nouveau paysage radiophonique va être très rapide.

En 1989, le CSA (Conseil Supérieur de l’Audiovisuel) ainsi que les CTR (Comité Technique Radiophonique) sont crées. Le premier CTR en France a vu le jour à Dijon où « il a fallu faire le ménage » explique Valérie du CTR de Dijon. Un appel aux candidatures générales a eu lieu afin d’attribuer les premières fréquences et les radios ont commencé à émettre en Janvier 1991. « Les radios sont autorisées pour 5 ans renouvelable 2 fois ». Environ la moitié des fréquences sont réservées au service public : Radio France.

« Les CTR sont des médiateurs entre le CSA et les radios locales. Nous sommes chargés d’attribuer des fréquences par les différents appels à candidatures mais aussi de contrôler ce que font les radios en contrôlant les installations techniques et également en écoutant leurs programmes. »

L’année dernière, un appel aux candidatures partiel dans le ressort du CTR de Dijon a été lancé et vise à distribuer les quelques fréquences disponibles dans la région. Les candidats ont alors un mois pour rendre un dossier de candidature. « Ces dossiers sont très lourds, beaucoup d’informations sont demandées, du financement à la grille des programmes provisoires. Suite à ces dépôts, nous étudions la recevabilité des dossiers puis les services techniques du CSA vont travailler au plan de fréquence (détection des fréquences disponibles). Cette phase est très longue et fastidieuse car il ne reste plus beaucoup de fréquences et pour en sortir de nouvelles, il faut faire attention qu’elles ne soient pas brouillées. Dans notre région, une trentaine de fréquences seront distribuées mais seulement une ou deux à Dijon et Besançon ». Ensuite, le CTR va étudier les dossiers de candidatures afin d’effectuer une présélection « respectant les critères prévus par la loi » qui sera envoyée au CSA qui tranchera. Après la publication des autorisations, les radios ont un mois pour commencer à émettre. « Courant 2002, on aura une trentaine de nouvelles radios dans la région ». Chaque candidat rejeté recevra de la part du CSA les motifs de son rejet qui peuvent être contestés devant le Conseil d’Etat.