Archives de catégorie : Typo l’Hebdo – L’invité du mercredi

Hilaire, la solidaire

Le Club Solidarité du lycée Hilaire de Chardonnet à Chalon-sur-Saône agit depuis 2002 aux Philippines, en Haïti, au Niger, au Burkina Faso et au Vietnam. L’enjeu est l’éducation. A travers les parrainages, les achats de fournitures scolaires, les aménagements et constructions de classes là-bas ainsi que diverses actions en France, le club apporte son soutien et agit aux côtés d’associations sur place, dans ces pays où l’éducation manque cruellement. Les jeunes du lycée s’engagent ainsi par des actions de financement, des actions de sensibilisation et des réalisations concrètes ici et là-bas. Denise Bousquet, Présidente et fondatrice de l’association, Alexandra Rathy, membre depuis 2011 et Hugo Cassagnaud, volontaire au titre de l’engagement de Service Civique depuis mars 2012 nous en apprennent davantage sur la vie du Club Solidarité, reviennent sur le dernier voyage au Burkina Faso. L’occasion également d’évoquer le prochain chantier au Burkina en février 2014 auquel participera la rédaction de Typo afin de réaliser un magazine de 48 pages et un documentaire de 25 minutes. 

Cormatin et Cluny festivaliers

C’est à deux festivals que le célèbre trompettiste international Guy Trouvon nous convie, de nouveau, cet été à Cormatin et Cluny (71). Ces deux festivals, dont Guy Trouvon est le président, ont en commun, bien sûr, la musique classique.

Le programme du Festival "Guitares en Cormatinois"Le plus jeune, celui de Guitares en Cormatinois, fête ses 11 ans. Il a été créé par Guy Trouvon en hommage à sa défunte femme, guitariste de renom, trop tôt disparue. Guitare donc, mais pas que cela dans les 5 concerts proposés du 23 juin au 21 juillet : Guitare et bandonéon en l’honneur du tango, guitare et flûte avec deux jeunes interprètes virtuoses, guitare et violon pour du classique au jazz, guitare et piano pour un moment romantique et guitare seule pour un temps fantaisie. Ces concerts se déroulent presque dans l’intimité… la guitare « n’ayant pas besoin d’un terrain de foot » à l’église de Chazelle… 110 places seulement, n’hésitez passa réserver (03 85 50 19 06 et 06 43 66 56 37)

cluny-web-1980Le deuxième festival « Les grandes heures de Cluny » a été créé il y a 46 ans et est l’un des 5 festivals des grands crus de Bourgogne. Guy Trouvon y a participé en tant que trompettiste il y a 43 ans avant d’accompagner comme président, le vieux monsieur. Outre une musique très diverse (baroque, symphonique, contemporaine… mais sans guitare… !), des dégustations de vin de Bourgogne seront offertes par les Vignerons de Viré, Prissé, Buxy… La ville de Cluny offrira un concert gratuit avec l’harmonie de l’armée de l’air dans les jardins de l’abbaye le 19 juillet. À noter un concert gratuit, le 21 juin, en direction des scolaires avec deux très jeunes artistes de 14 et 15 ans, trompettiste et pianiste. On pourra les entendre aussi le 22 juin au farinier des moines de l’abbaye, en présence de Philippe Lodeon, de France Inter et de France Musique qui présentera les 5 festivals des Grands crus. Réservations : 03 85 59 16 79

Des tarifs bas (de 8 à 20 €) parce que « tout le monde mérite la musique », une envie de séduire un public jeune pour qu’il retrouve le chemin du bonheur, du rêve, du romantisme, du travail sur soi, au-delà des différents écrans, sont deux autres caractéristiques de ces deux festivals d’été.

Guy Trouvon appelle à quitter cette religion, omniprésente, actuelle de l’argent pour celle de la sensibilité, de l’émotion, d’un esprit sain dans un corps sain, du vivre ensemble. La musique vivante est là pour cela. Ne manquez pas ces grands moments… d’humanité.


Voir le programme

Voir des éléments pris sur les 2 sites du festival

Voir l’interview « Guy Touvron en ballade » que le trompettiste  a donné à Typo sur son parcours

Continuer la lecture de Cormatin et Cluny festivaliers

Chalon, Alternative 2014 : « un an pour bâtir un nouveau projet pour Chalon »

Logo officiel de l'association« Un an pour bâtir un projet pour Chalon ». Voici le slogan de Chalon, alternative 2014, une association lancée en fin d’année dernière par Sébastien Martin, Consultant en communication, ancien Directeur de cabinet du Grand Chalon et Jean Vianney Guigue, avocat chalonnais, conseiller municipal de l’opposition et membre du conseil national de l’UMP, tous deux co-présidents de Chalon, alternative 2014. D’une voix commune, les deux hommes revienne sur la genèse de leur association et leur méthode pour « préparer le changement, l’alternative en 2014 ». Leur objectif, construire un projet cohérent et participatif à travers leurs « Ateliers du Projet ». Retour en vidéo à travers notre émission. Rendez-vous est déjà donné pour un future émission, l’occasion  de présenter plus précisément ce programme qui sera centré autour de trois thématiques : le centre ville de Chalon, le dynamisme économique, la qualité de vie. Plus d’informations sur le site officiel de l’association, en cliquant ici.

Une académie refondée

Esteban Lopez - Sylvie Faucheux - bureau de la rectrice

En poste depuis octobre 2012 à la tête de l’académie de Dijon, succédant à Cyril Nourissat, Sylvie Faucheux, rectrice de l’Académie de Dijon, nous ouvre les portes de son bureau, au 8e étage du bâtiment flambant neuf du rectorat, pour présenter, avec conviction, sa fonction et son École de la République.

Au programme de cette émission, Sylvie Faucheux, universitaire, spécialiste de l’économie de l’environnement et du développement durable, revient sur son parcours. Elle évoque ensuite le projet de loi sur la refondation de l’École, les rythmes scolaires, sa vision de l’enseignement, ses priorités pour les lycées et ses instances citoyennes (notamment le Conseil Académique de la Vie Lycéenne). La rectrice aborde également l’École en numérique, une volonté du ministre de l’Éducation nationale, une nouvelle manière d’enseigner expérimentée au sein de l’Académie.

Voir les photos de cet entretien vidéo (enregistré le 13 février, la veille de l’inauguration du nouveau rectorat sur le site Clemenceau de Dijon) de 40 minutes en cliquant sur ce texte

Continuer la lecture de Une académie refondée

Boxe thaïe

Se vider l’esprit, maîtriser de nouvelles techniques, pratiquer un sport individuel et développant un esprit collectif remarquable, voilà ce que propose ce sport peu connu qu’est la boxe thaï. Michaël Fleury est entraîneur au ring olympique chalonnais. Accompagnés de deux jeunes du club, les trois boxeurs reviennent sur leur pratique de ce sport, sa philosophie et les différents championnats auxquels seront confronté, un jour, les combattants.

Debout la République

Maxime Thiebaut décide de rejoindre le parti de Nicolas Dupont Aignan, Debout la République en 2006. Il est aujourd’hui Secrétaire Départemental de DLR pour la Saône et Loire. Licencié de droit, ce jeune étudiant poursuit ses études de droit administratif à l’Université de Bourgogne. Maxime Thiebaut est l’invité de Typo l’Hebdo pour venir répondre à nos questions d’actualité politique. Au programme, état des lieux sur la bataille des chefs au sein de l’UMP, position sur la situation de l’Union Européenne, sur les crises Grecque et Espagnole, mariage pour tous. Ex-candidat à la députation dans la 4è circonscription de Saône et Loire, Maxime livre également ses impressions sur cette expérience humaine, la campagne électorale où il a pu partir à la rencontre de son territoire pour soulever les besoins de la population. Autant de sujets à retrouver dans notre émission politique de la semaine.

Le made in Montceau-les-Mines

Imaginez un livre de cuisine numérique conçu par l’entreprise Unowhy , condensant un objet adapté à la cuisine (une structure imperméable, une vitre réputée incassable) et un usage : proposer des recettes en vidéos, des conseils de chefs, mais aussi écouter de la musique de consulter ses mails sur son plan de travail. Découvrez dans notre émission la tablette Qooq, expert culinaire. Jusqu’à l’an dernier, cette tablette était fabriquée en Chine, comme l’ensemble de ses concurrentes. Sa production a été relocalisée fin 2011 à Montceau-les-Mines, en Saône-et-Loire, dans l’une des usines d’Eolane, le premier sous-traitant électronique français. État des lieux et explications avec Bertrand Caillot, directeur technique chez Unowhy.

Regards de Tunisie.

Bénédicte Bonnard s’est rendue à deux reprises en Tunisie depuis septembre. Dans un but professionnel, ces séjours lui ont donné l’occasion, à travers les rencontres, les témoignages et la presse nationale et locale de se faire une idée de la situation politique et sociale sur place. Dans un pays meurtri par sa révolution et à la présence salafiste grandissante, presque omniprésente, elle a vécu l’attaque de l’ambassade des États-Unis suite à la diffusion du film américain sur l’Islam. Également présente aux côtés du dessinateur de presse Plantu lors de la Foire internationale du livre de Tunis, elle a constaté la large place occupée par les stands religieux et salafistes et parfois la censure, relative cependant puis cette année, contrairement aux années Ben Ali, tous les ouvrages proposés ont pu être présentés au public


Typo l’hebdo_Benedicte_Bonnard par f673067290

Chalon Estudiantina

Daniel Bourgeon, président de Chalon Estudiantina, et Annie France Burdin  présentent leur association musicale. Tous deux, comme leurs collègues sont mandolinistes. Ils pratiquent la mandole et la mandoline, des instruments à cordes proches du violon, descendant du luth, comme la guitare. De drôles d’instruments à la caisse de résonance développée et au son voluptueux. Retour sur l’histoire de l’association avec les deux passionnés, et zoom sur l’école de musique Chalon Estudiantina créée 1936. Alors qu’on compte seulement une soixantaine d’orchestres de mandolines en France, dont un seul en Bourgogne, Chalon Estudiantina, l’apprentissage de ces instruments souffre et c’est ainsi que différents ateliers sont organisés cette année au Conservatoire de musique de Chalon-sur-Saône pour sensibiliser les élèves à la mandoline.

Pour aller plus loin : http://chalonestudiantina.blogspot.fr/

Voir aussi les émissions et plateaux vidéo

Harmonie La Vaillante

Eddie Nicollet, chef d’orchestre de l’harmonie la Vaillante dirige depuis 2004 cette harmonie. Il est de plus directeur adjoint du conservatoire  à intérêt  régional de Chalon-sur-Saône. « Une très belle opportunité, un vrai challenge » c’est ainsi que le chef d’orchestre décrit Symphonie d’archives, un spectacle musical auquel prenait par l’Harmonie de la Vaillante avec trois autres sociétés (L’Harmonie municipale, Chalon Estudiantina, Lyre Bourguignonne – voir vidéo). Cette émission est également l’occasion de revenir sur l’histoire de La Vaillante, créée en 1899 en qualité de société de trompettes à l’époque pour devenir une fanfare en 1919. La société musicale compte aujourd’hui 48 musiciens.

Pour aller plus loin : http://vaillantechalonsursaone.jimdo.com/

Harmonie municipale

L’Harmonie a été créée par un groupe d’amis musiciens amateurs en 1807. Elle devient municipale en 1982. A ce titre, elle assure la partie musicale des cérémonies officielles organisées par la municipalité. Elle comprend un orchestre d’harmonie de 45 musiciens dirigé par Daniel Coulon, d’un orchestre de batterie fanfare composée de 30 musiciens. L’harmonie municipale de Chalon a sa propre école de musique (Batterie, tambour, trompette, cor, cornet, trombone, tuba, clairon, saxophone, clarinette, flûte…).

www.harmonie-chalon.com

Nicéphore Cité

Après avoir accueilli l’usine de Kodak jusqu’en 2007, Chalon-sur-Saône (71), ville natale de Nicéphore Niépce, inventeur de la photographie en 1827, se place clairement comme une ville au rayonnement culturel associé à l’image avec, notamment le musée Niépce. En 2005, Chalon se dote d’une nouvelle structure liée à l’image, Nicéphore Cité, située dans la friche industrielle de l’ancienne sucrerie de Chalon- sur- Saône (50 000 m²) au coeur du quartier sud Saint Cosme. Nicéphore Cité, né sur des fonds européens en grande partie, est un pôle de développement, de soutien et d’accompagnement de la filière image et son en Bourgogne. Concrètement, sa mission se concentre sur : la formation, la recherche/développement, l’accompagnement d’entreprises innovantes en termes d’images ou encore de propres prestations image et son partout en France. Rencontre avec le directeur de la structure, Jean-Luc Belda.

Estelle Arnal (FNJ 71), donne son regard sur l’actualité

Estelle Arnal est notre invitée politique de la semaine. Membre du Front National des Jeunes de Bourgogne,, à la section de Saône et Loire, et également ex candidate à la députation pour la 3è circonscription du département. Elle a accepté notre invitation pour donner son regard sur les récents évènements de l’actualité. Au programme de cette émission :  la Peine de mort, alors que ce 10 octobre correspond à la journée mondiale contre la peine de mort. Nous reviendrons également sur le démantèlement ce week-end d’une cellule islamiste présumée ; le Traité Européen, adopté mardi à l’Assemblée,  les policiers ripoux de la Bac jour de Marseille seront également à l’ordre du jour tout comme le mariage gay ou encore l’euthanasie.

« Débat PS/UMP » Hollande, 4 mois après…

Jérémy Pinto (PS) et Timothée Binghinotto (UMP) acceptent de débattre devant nos caméras, quatre mois après la prise de fonction de François Hollande à la tête de l’Etat. Alors que le Président de la République et son Premier Ministre chutent de 10 points dans le sondage TNS Sofres commandé par Le Figaro Magazine ce jeudi 4 octobre, quand est-il du slogan de campagne « Le Changement, c’est Maintenant » ? Ce débat est aussi l’occasion de confronter les points de vue concernant un certain nombre de sujets d’actualité, tels que le cumul des mandats, le mariage homosexuel, le droit de vote des étrangers ou encore le fameux Traité sur le Stabilité, la Coordination et la Gouvernance économique de l’Union Européenne (TSCG) actuellement en discussion à l’Assemblée Nationale.