Archives de catégorie : Chroniques japonaises

Toutes les semaine, d’octobre 2012 à juin 2013, Alexis Hontang, ancien rédacteur en chef de Typo nous livre sa vision du Japon, où il passe sa 3ème année de Sciences Po.
Alexis a fait pour Typo des missions au Maroc, Réunion, Mayotte, Cambodge, Israël-Palestine

Trois jours à Kyoto

Il est huit heures du matin, les costard-cravate-attaché-case se bousculent encore sur les quais de la gare tokyoïte de Shinjuku. Dans six heures, le temps d’un trajet de bus de 460 kilomètres, j’arriverai dans une atmosphère plus détendue, zen, dans un endroit que j’imagine plein de maisons en bois et de geisha riant sous leurs ombrelles : Kyoto. Cette ville, vitrine mondialement connue de la culture japonaise, mérite bien une chronique. Elle a été la capitale impériale durant douze siècles, jusqu’en 1868, et compte 17 temples inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Continuer la lecture de Trois jours à Kyoto

Dans la peau de l’étudiant japonais

Après une première esquisse du portrait type de l’étudiant international la semaine dernière, au tour de son camarade nippon de faire le sujet de cette chronique. S’il partage la même carte d’étudiant, le Japonais mène une vie bien différente de celle qu’ont ceux squattant les bancs de la fac en France. Un simple tour sur le campus suffit pour s’en convaincre : nombreux sont ceux à dormir sur les bancs de la bibliothèque ou des salles de classe. Ainsi, si arriver en retard n’est pas toléré par le professeur, faire une sieste en plein cours, même à effectifs réduits, est permis.

Continuer la lecture de Dans la peau de l’étudiant japonais

Les pièges de l’étudiant international

Environ cinquante jours se sont écoulés depuis mon arrivée au Japon. Avant de tomber définitivement dans l’hiver tokyoïte, l’occasion est propice pour dresser un premier petit bilan. À quoi ressemble la vie d’un étudiant en échange ? Quels en sont ses pièges, ses avantages ? Ce septième, déjà, billet d’humeur fait le point, la tête un peu reposée des premières semaines d’euphorie.

Continuer la lecture de Les pièges de l’étudiant international

C’est la fête au village

Un déchaînement de bruits, d’odeurs, de mouvements, de couleurs, agite le campus. Dans les allées près des stands d’où s’échappe un halo de fumée, les étudiants haranguent la foule, toujours un panneau dans la main. « Takoyaki wa ikaga desu ka ? » « Okonomiyaki wa ikaga desu ka ? » « Yakitori wa ikaga desu ka ? » « Voudriez-vous des takoyaki ? De l’okonomiyaki ? Des yakitori ? »). En ce premier week-end de novembre, toute l’université s’est rassemblée pour un festival de trois jours, l’ikkyousai. Les clubs qui animent la vie du campus s’exposent ; étudiants et anciens élèves, mais aussi les habitants de la commune, de 7 à 77 ans, se réunissent et font la fête.

Continuer la lecture de C’est la fête au village

Pratique comme un conbini

« Seven-Eleven » de Kodaira.

Il y a des endroits que les guides touristiques décrivent grossièrement. Ce sont des monuments, des restaurants, des gares, des bars, des lieux communs au voyageur moyen. En m’installant au Japon, une autre facette du pays m’a plus étonné, loin des pages écornées de mon Lonely Planet. Ma vie quotidienne, quasiment routinière, d’étudiant a fait ressortir une dimension très pratique du pays. S’intégrer à cet aspect est plutôt aisé et rapide, comparé au temps très long de compréhension d’une culture. Preuve, une récente visite au temple Yakuoin au sommet du mont Takao m’a encore chamboulé : pourquoi les gens frappent-ils des anneaux en fer suspendus avec un grand bâton ? Quel est le sens de ces personnages mystiques à l’allure animale au très long nez au bout arrondi ? Un billet sur la religion arrivera un jour, le jour où j’aurais (un peu) compris.

Continuer la lecture de Pratique comme un conbini

Il va y avoir du sport !

Match de Lacrosse
C’était une bonne surprise : le lundi 8 octobre est férié au Japon. C’est Taiiku no hi, le jour « du sport et de la santé ». Cette journée a été instaurée en 1966 afin de commémorer les Jeux olympiques qui s’étaient tenus à Tokyo en 1964. La date de cette journée a été changée en 2000, passant du 10 octobre au deuxième lundi du même mois, selon les nouvelles normes dites du « Happy Monday » : les dates de trois fêtes nationales ont ainsi été changées pour toujours tomber un lundi !

Continuer la lecture de Il va y avoir du sport !

Premiers pas au Japon : Quel choc culturel ?

Rues à Tokyo

Cela fait vingt-huit heures que j’ai quitté le domicile familial. Le terminal classieux de l’aéroport Charles de Gaulle a succédé au froid sec de la gare TGV du Creusot. Bientôt, l’air chaud et humide d’un autre pays, d’un autre continent, viendra remplir mes poumons. Il est huit heures quarante, heure locale, le Boeing d’Air France atterrit sur le tarmac de l’aéroport de Tokyo-Narita. Aussitôt arrivé que le bureau d’immigration me donne ma carte de résidence. Me voilà donc officiellement l’un des 120 000 (chiffre 2 008) étudiants étrangers du Japon – alors qu’ils sont près de 280 000 (chiffre 2010) en France.

Continuer la lecture de Premiers pas au Japon : Quel choc culturel ?