Calderon victime de la Révolution roumaine

Le lycée francophone de Timisoara porte le nom d’un grand reporter français, Jean-Louis Calderon. En 1989, âgé de 31 ans, il avait accepté de partir à l’approche de Noël en Roumanie…

Le lycée francophone de Timisoara porte le nom d’un grand reporter français, Jean-Louis Calderon. En 1989, âgé de 31 ans, il avait accepté de partir à l’approche de Noël en Roumanie.
À sa femme, il aurait dit qu’il ne pouvait pas faire autrement: « J’y vais, je vois, je reviens et je raconte, ne t’inquiète pas »… Il a été tué à Bucarest, dans l’exercice de ses fonctions, comme on dit. Il avait alors deux petites filles…