Tous les articles par Alexis Hontang

Le refuge des journalistes

La Maison des journalistes a accueilli plus de 300 journalistes réfugiés depuis dix ans. Cette association, installée dans une ancienne usine de brosses mise à disposition par la mairie de Paris, offre un abri sûr à ses résidents, tous menacés dans leurs pays. Aujourd’hui, ils sont quinze, dont huit Syriens, à bénéficier de l’aide de la Maison des journalistes, en attendant de recevoir l’asile politique.

 

De la laque « made in Cambodia »

Cambolac propose des boîtes d’un genre nouveau, tout en cherchant à s’insérer dans le tissu social local. En Asie du Sud-est, la laque demeure associée au Vietnam. Au Cambodge, les années noires du régime khmer rouge, entre 1975 et 1979, ont effacé les traces d’un artisanat local. L’entreprise Cambolac fait ainsi du neuf avec de vieilles techniques. Cette société fondée il y a trois ans par un Français, Philippe Pauly, produit un nouveau genre de boîtes de laque dans son seul atelier de Siem Reap.

Continuer la lecture de De la laque « made in Cambodia »

Le Cambodge, différemment

L’agence Angkor et Nature Voyage veut promouvoir un autre style de visiter le royaume d’Angkor.

Le lever du soleil aux temples d’Angkor est un régal que des touristes de plus en plus nombreux viennent admirer. Le Cambodge a attiré plus de quatre millions de visiteurs en 2013, selon les données du ministère du Tourisme – un chiffre record, qui augmente chaque année depuis plus de vingt ans. Plus de trois touristes sur quatre sont originaires d’Asie. La destination Cambodge demeure toujours prisée des Français, la deuxième plus importante délégation hors Asie derrière les États-Unis, avec près de 120 000 personnes l’année dernière.

Continuer la lecture de Le Cambodge, différemment

Sayonara

SAM_0634Au Japon, il est d’usage de commencer une lettre par des vœux saisonniers. Le bonheur associé aux feuilles rouges de l’automne, aux paysages blancs de l’hiver, à l’éclosion des fleurs de cerisiers ou au ciel clair de l’été, remplit les premières lignes de manière à diriger délicatement le lecteur vers un contenu plus informatif. Il fait beau et chaud à Tokyo, la saison des pluies semble être passée même si chacun s’étonne que cela n’ait pas duré plus longtemps.

Continuer la lecture de Sayonara

Des étrangers au club

le club de judo qu'a rejoint Sanni, au centre.
le club de judo qu’a rejoint Sanni, au centre.

Les clubs d’université au Japon suivent une logique bien différente de la nôtre. Portant chacun le même survêtement, leurs membres occupent leurs propres tables à la cafétéria et ne sortent qu’en groupes. Leurs entraînements sont presque quotidiens, et tous semblent sacrifier leur temps personnel au nom de l’équipe, même si l’activité du club ne demeure qu’extrascolaire.

Continuer la lecture de Des étrangers au club

À Hiroshima

Le Dôme de Genbaku qui a survécu au souffle de l'explosionAprès Kagoshima et Tokyo, les chroniques de ce mois-ci ont permis de découvrir différents milieux urbains du Japon. Or, il reste encore une ville, le symbole de la reconstruction du pays après la Deuxième Guerre mondiale, à aborder pour être plus complet : Hiroshima. Le 6 août 1945 à 8h15, « Little Boy » explosait au-dessus de l’hôpital Shima. Le premier « boum » d’une bombe atomique utilisée en temps de guerre sonne le début d’une triste célébrité dont la ville se serait bien passée.

Continuer la lecture de À Hiroshima

Virée dans le sud

vue sur Kagoshima, depuis ShiroyamaAu sud du Japon, il y a l’île de Kyushu. Au sud de Kyushu, il y a la ville de Kagoshima. La population y est plus âgée, le rythme moins soutenu qu’à Tokyo. Le tramway au look rétro se balade dans les avenues, avec en arrière-plan l’imposant . Certains jours, de la fumée blanche sort du cratère, rappelant que c’est l’un des volcans les plus actifs de l’archipel. Des refuges quadrillent la ville, ne sait-on jamais.

Continuer la lecture de Virée dans le sud

Une réception avec le président

Pour que la réception de l’ambassadeur soit une réussite, quelques tables recouvertes de douces nappes blanches sont dressées dans le jardin. Sous le chapiteau, des écrans sont disposés. Les serveurs en nœud papillon s’agitent dans les coulisses, et rapportent des plateaux d’apéritifs. Les coupes de champagne et les ballons de rouge sont distribués aux près de 300 convives qui se sont réunis en ce samedi 8 juin pour cet événement assez rare : la visite du chef d’État français à Tokyo. La dernière sortie officielle datait de 1996 – c’était avant la crise, avant Fukushima, une autre époque.

Continuer la lecture de Une réception avec le président

Tokyo vaut bien un billet

Célébration d'un mariage au temple Meji-jingu, à TokyoCela fait deux semaines que le soleil règne sur la plaine du Kanto. Mais, cher lecteur déprimé par le « printemps pourri », ne vous inquiétez pas, ce bonheur est court : la saison des pluies arrive très bientôt. Cette parenthèse réjouissante a été l’occasion de redécouvrir Tokyo, la capitale, près de 40 millions d’habitants. Les rues scintillent des enseignes lumineuses des boutiques, qui dominent la foule noire de monde.

Continuer la lecture de Tokyo vaut bien un billet

Des étrangers au club

le club de judo qu'a rejoint Sanni, au centre.
le club de judo qu’a rejoint Sanni, au centre.

Les clubs d’université au Japon suivent une logique bien différente de la nôtre. Portant chacun le même survêtement, leurs membres occupent leurs propres tables à la cafétéria et ne sortent qu’en groupes. Leurs entraînements sont presque quotidiens, et tous semblent sacrifier leur temps personnel au nom de l’équipe, même si l’activité du club ne demeure qu’extrascolaire.

Continuer la lecture de Des étrangers au club

Au festival de… Kanda

exemple d'un mikoshi dans la cour du Kanda-myojinEntre les gratte-ciels de verre et d’acier, les bâtiments en béton, et les larges avenues goudronnées, quelques temples aux piliers en bois se distinguent dans l’environnement tokyoïte. Une fois dans l’année, ils sont célébrés par les habitants. En ce week-end ensoleillé de mai, la foule grouille autour du Kanda-myojin, un des plus fameux sanctuaires de la capitale. Des odeurs de poulet grillé, s’échappant des stands de restauration rapide, se mêlent à ceux du poulpe frit ; le taiko – tambour – résonne accompagné de quelques notes de flûte ; des policiers crient aux spectateurs de s’écarter.

Continuer la lecture de Au festival de… Kanda

Contre la crise, taxons les beaux gosses !

C’est l’histoire d’un jeune homme qui travaillait dans une auberge. Il se tuait à la tâche, mais avait le droit de goûter au thé et au café que proposait l’endroit. Un jour, éprouvé par son labeur, il décidait de rester chez lui, dans la montagne. Des poissons, des baies, suffisaient à son bonheur… jusqu’au moment où l’envie de boire du thé se fit ressentir. « Je n’ai pas d’argent. Je ne peux m’en offrir. », pensait-il, « Je n’ai qu’une seule solution : recommencer à travailler. » Et il recommença à travailler. La morale : ne vous plaignez pas du labeur.

Continuer la lecture de Contre la crise, taxons les beaux gosses !

Rendez-vous en terrain de football inconnu

Au Japon, le soleil commence enfin à percer. Les sports professionnels qui se pratiquent en plein air en profitent pour débuter la saison. Autour du ​le kop des supporters du FC Tokyo (photo: I.Takeuchi), le stade de Tokyo, les vendeurs de sandwichs et d’écharpes revoient ainsi défiler les masses de supporteurs. En ce lundi ensoleillé de mai, le FC Tokyo reçoit le Jubilo Iwata pour le compte de la dixième journée de J-League, la première division de football.

Continuer la lecture de Rendez-vous en terrain de football inconnu