P1300767

Amnesty International fait entendre sa voix

Le samedi 13 juin, Des membres de l’antenne Amnesty International du groupe de Chalon sur Saône (N°81) étaient présents à la librairie « la Mandragore » pour faire connaitre les causes défendus en ce moment : La Syrie et les tortures au Mexique

Amnesty International est un mouvement mondial qui lutte pour défendre les droits humains.
Aujourd’hui ils sont présents, comme tous les ans, dans une librairie du centre-ville, la Mandragore.
« On explique qui on est, ce qu’on fait, à ceux qui ne nous connaissent pas. Et puis on fait signer des pétitions, une sur la Syrie et une seconde sur les tortures au Mexique cette année, et des cartes qu’on envoie aux autorités. », explique Myriam Masson, secrétaire du groupe Amnesty International à Chalon sur Saône.

Myriam Masson et Françoise Girard, membres d'Amnesty Internttional.
Myriam Masson et Françoise Girard, membres d’Amnesty International.

Les réfugiés syriens fuient en ce moment même leur pays, en guerre. « Notre action cible la France, on souhaite qu’une action soit mise en place pour accueillir plus de monde. Ces gens sont principalement dans des camps de réfugiés au Liban, en Cisjordanie, en Turquie… C’est l’explosion, car ils accueillent énormément de gens dans des conditions sanitaires épouvantables. Nous ce qu’on veut, c’est qu’ il puisse y avoir, à l’échelle de l’Europe, un accueil pour ces gens pour qu’ils puissent vivre normalement, dans les conditions des réfugiés d’un pays en guerre. Avec l’espoir peut-être de rentrer dans leur pays une fois le conflit terminé.  » explique Myriam Masson.

Et dans le cadre d’une action globale à l’échelle mondiale,Amnesty internationale cible aussi le Mexique, pour préserver les droits humains.

« La seconde pétition concerne la torture au Mexique. On demande que des choses soient mises en place au niveau de la législation, pour des enquêtes impartiales, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui. Les gens sont mis sur le côté et n’ont pas le droit à la parole. » ajoute Myriam Masson.

À peine une heure après le début de la rencontre, déjà 15 signatures ornent les pétitions.

« Historiquement, chaque année, Amnesty nous sollicite pour organiser ce genre d’événement dans la librairie.  Donc chaque année, on leur laisse la possibilité de présenter leur travail, de faire signer des pétitions. » Raconte Laurent Thomashausen, qui possède la librairie « la Mandragore » en duo avec  Laëtitia Tillier.

Laurent Thomashausen, devant sa librairie.
Laurent Thomashausen, devant sa librairie.

Ce petit évènement aura attiré les lecteurs curieux et les habitués toujours au rendez-vous.
Vous pourrez retrouver Amnesty International à Chalon sur Saône courant novembre pour une foire aux livres, et en ligne sur http://www.amnesty.fr