À leurs côtés dans tous les combats !

Réseau Éducation Sans Frontière a mené ces derniers jours, à Chalon-sur-Saône, plusieurs actions pour défendre, encore et toujours, des immigrés scolarisés et leur famille en attente d’une régularisation. L’association était présente sur trois fronts : rassemblement de soutien, parrainage, concert… Retour sur ces actions.

Anna Mièzi signant l'acceptation de son parrainnageRassemblement

À 18 heures jeudi 19 février, les membres de RESF et de nombreux partisans se sont réunis devant le lycée Mathias en faveur d’Aboya, un jeune ivoirien, menacé d’expulsion. Ce jeune, actuellement en première STG au lycée Mathias, est arrivé en 2007 à Chalon-sur-Saône pour rejoindre sa mère et d’autres membres de sa famille naturalisés. La préfecture refuse de le régulariser et lui a même adressé une Obligation de Quitter le Territoire Français (OQTF). Les membres de RESF se sont donc mobilisés jeudi soir pour, comme l’a dit François Portefaix membre du réseau, « qu’Aboya puisse vivre ici avec sa famille, étudier en paix, en un mot, qu’il ait une carte de séjour ».

 

Anna Mièzi qui a fui avec sa mère, Matondo, la République démocratique du Congo.Parrainage.

Samedi 21 février au matin, Christophe Sirugue, maire de Chalon-sur-Saône, parraine, devant une salle comble et les caméras de France 3, Anna Mièzi qui a fui avec sa mère, Matondo, la République démocratique du Congo. Elle est arrivée en France en octobre 2006. Le maire rappelle que « c’est au nom de la devise de la République, liberté égalité fraternité, que j’ai accepté la proposition qui m’était faite par RESF pour parrainer Anna ». Ce parrainage, marque pour Anna et Matondo, la fin d’un long calvaire de peur, de séparation, de vie cachée… En effet, à la joie des deux intéressées et de tout leur entourage, le soutien de Christophe Sirugue a permis leur Christophe Sirughe pendant la cérémonie de parrainnagerégularisation. Le préfet leur a, en effet, à titre exceptionnel, accordé, vendredi, une carte de séjour vie privée et vie familiale. Le Maire de Chalon affirme que « cette régularisation est un aboutissement et en même temps une étape », car il reste encore du chemin avant que la famille Miézi puisse vivre sereinement en France. Mais Madame Miézi a déjà beaucoup de projets pour l’avenir. Elle va chercher un travail, s’installer définitivement avec sa petite fille, « on va enfin pouvoir s’attacher » explique Anna. « Je suis très contente car ma fille va pouvoir maintenant finir sa scolarité ici et je manque même de mots pour exprimer cette joie, alors je dis seulement merci », nous confie Matondo. Aussi Anna et Matondo vont enfin pouvoir entreprendre une vie nouvelle sans ne plus avoir peur en permanence d’un contrôle policier. Ce qui signifierait un emprisonnement en centre de rétention puis dans un avion pour la République Démocratique du Congo.

 

Claudius en concert au studio 70 de Chalon, le samedi 21 févrierConcert

Le sourire d’Anna ne saurait faire oublier les autres cas sur Chalon et en Saône-et-Loire. Lors du concert, donné par le chanteur Claudius au studio 70, où la centaine de personnes présentes a été conquise par l’ambiance décalée et chaleureuse de l’artiste, la porte-parole de RESF a voulu les rappeler. Le réseau se mobilise pour Ogima, père de famille du Creusot qui risque dans les jours qui viennent d’être expulsé à Kinshasa. Il soutient Ayoub étudiant à l’IUT de Chalon, originaire du Maroc, qui s’est vu retirer sa carte de séjour suite à une séparation conjugale. Il mène le combat pour la famille Tadevosian d’origine arménienne arrivée en 2006 à Chalon qui s’est vu refuser le droit d’asile, pour la deuxième fois, fin janvier.

Ainsi ces 3 moments forts, émouvants et solidaires ont permis aux membres du réseau d’exprimer leurs « amertumes, colères et inquiétudes » face à cette politique « de chasse aux sans-papiers qui se mène à l’échelle nationale ». Ils continuent de se battre par divers moyens « contre une France et une Europe forteresses ».

Photos du parrainage

Photos du concert


Bientôt Toutes les photos du parrainage et du concert sur www.typomag.net