À la croisée des genres

Juste devant l’église Saint Côme est mis en place un dispositif bien singulier, une structure métallique haute de six mètres cinquante est hissée. Celle-ci s’apprête à accueillir 3 artistes (Francisca Alvarez,  Nilda Martinez et Cybille Soulier), deux danseuses aériennes et un circassien de mât chinois de la compagnie de danse et cirque Retouramont, pour le spectacle Voluminosité, création de 2015.

routouramont-2

Durant tout le spectacle, les artistes évoluent sur des rythmes variants, accompagnés de musique pour chaque atmosphère. Ce quatuor fait preuve d’une immense complicité, alliant regards intenses et sourires non dissimulés. Une chose est sûre, ils expriment leur passion. Grâce à cette combinaison complexe de structure et de voltige, les virtuoses nous dévoilent une réelle diversité du mouvement. Sous l’œil attentif des spectateurs et de leur chorégraphe, le spectacle prend son envol.

Juline Nuguet

 Voluminosité, jeudi et vendredi à 17 h et 20 h. Place de l’Abbé Moreau.

Interview de Fabrice Guillot, directeur de la compagnie Retouramont

2 réflexions au sujet de « À la croisée des genres »

  1. Superbe article qui donne envie d’aller voir sois même ce qui se trame à chalon dans la rue !!!!

  2. J’ai vu ce beau spectacle et les images rendent joliment le mouvement, pas facile à capter ! L’interview m’a beaucoup appris également. Merci.

Les commentaires sont fermés.